jeudi 1 novembre 2012

L'Angleterre, terre des justes

« C'était très agréable de revenir à Reading et de rencontrer des gens très gentils, comme votre maire et une autre personne sympathique qui m'a interviewée à la station de radio. Je découvre de nouveaux talents dans ce lieu qui est vraiment historiquement très important.
Mais dans l'histoire de la spiritualité, l'Angleterre a, dans son ensemble, un rôle très, très important à jouer, dont peut-être les Anglais ne se rendent pas compte.
William Blake l'a dit : l'Angleterre doit devenir Jérusalem, doit devenir une terre sainte et vous devrez tous devenir des justes. Ce n'est pas un menteur, il ne vous dirait pas de mensonge. Les gens peuvent dire qu'il était un visionnaire et qu’il a visualisé les choses au-delà de sa vision. Ce n'est pas vrai, parce que sur Sahaja Yoga, il a écrit de façon très éclatante, très claire, sur l'endroit où Je réside depuis mon arrivée en Angleterre… (plus sur Lambeth de Blake). C’est si bien fait que Je sens que cette terre a quelque chose de spécial et qu’elle produit ou crée ces grands poètes, ces grands voyants.
L'Inde est bien sûr un pays de yoga, c’est certain, et là aussi, nous avons eu un grand poète… Dnyaneshwara, qui a écrit à propos de la Kundalini. Il a aussi décrit l’époque de Sahaja Yoga, disant qu'à ce moment-là, les gens qui sont dans les ténèbres, les personnes qui sont aveugles, verront la lumière. Il est également allé plus loin en disant que les personnes qui recevront la lumière, seront en mesure d'éclairer d'autres personnes. Mais William Blake a dit très clairement que les hommes de Dieu deviendront des prophètes, et que ces prophètes auront le pouvoir de fabriquer d'autres prophètes. Et c'est l’examen que vous devriez passer tous les jours (vous demandant) suis-je devenu un prophète?..
Il y a beaucoup de gens autour de nous qui vendent leurs "articles". Je ne sais pas ce qu'ils font pour attirer plus de gens. Par exemple, le maire de Reading m'a demandé :
-Votre travail est si fantastique, vous devez avoir reçu des milliers de personnes.
-Non, ce n’est pas le cas. Parfois j’en reçois 5 ou 10.
Il était très étonné, il a dit :
-Comment cela se fait-il ?
Et c'est vrai que Je reçois très peu de gens qui viennent à mon programme, et s’ils viennent et restent un certain temps, ils obtiennent leur Réalisation convenablement, mais très peu viennent. Il était très étonné. Il a dit:
-Vraiment, mais je suis surpris. Vous ne prenez pas d'argent, il n'y a pas d'adhésion, je veux dire ça se voit vraiment que c'est quelque chose de divin. Et pourtant, comment cela se fait-il que peu de gens viennent à vous ?
- Je vais poser la même question, ai-Je dit, parce que Je ne comprends pas les êtres humains. Vous feriez mieux de me répondre pourquoi si peu de gens viennent profiter de ce Sahaja Yoga qui vous donne la puissance qui est en votre intérieur, qui vous (révèle) ce que vous avez déjà en vous, qui est vous, qui est votre propriété. Pourtant, ils ne viennent pas même si vous leur dites… s'il vous plaît venez, s'il vous plaît venez, mais ils ne viennent pas. Alors j'ai dit:
-Au lieu de me poser cette question, permettez-moi pour la première fois de vous retourner cette question que Je ne peux pas comprendre.

Mais dans les villages indiens, c'est différent, là les gens viennent par milliers. Une des raisons pourrait être que les gens (ici) n’en savent pas beaucoup au sujet de la Kundalini, ils sont candides à ce sujet et ne savent pas ce qu'on entend par les mots Réalisation de Soi, ce que cela signifie, ce qu’est le Soi, et ce qui devrait nous arriver. Il se peut que ce soit la raison, que ce soit ce genre d'ignorance à ce sujet. Mais malgré tout cela, les mots de Réalisation du Soi ont été utilisés depuis longtemps par de nombreux marchands, et personne n'a été capable de la leur donner.
Maintenant, si quelqu'un dit, "oui, cela peut vous arriver, cela se produit simplement" Je pense qu'il devrait y avoir un réel intérêt, mais Je ne peux toujours pas expliquer pourquoi il se fait que peu de gens viennent, et que ceux qui viennent, aussi, n’adhèrent pas. Ils n'ont pas de patience.
-Mais avec d'autres gourous? M'a demandé le maire.
-Non, ai-Je dit, il y a beaucoup de gens, des milliers et des milliers. Il y a un homme à qui les Britanniques ont donné 58 Rolls-Royce. Puis ils lui ont donné une cinquante-neuvième, parce qu'il ne serait pas venu sans recevoir d’eux une Rolls Royce. Ils se sont donc affamés pendant un an, et lui ont donné une cinquante-neuvième Rolls royce. Et combien de personnes doivent l'avoir fait? 50 milliers de personnes ont recueilli de l'argent pour le donner à cet homme afin qu’il vienne ici. Il en a déjà 59, Je pense qu'il attend sa soixantième. Ensuite, Je ne serais pas surprise qu'ils soient de nouveau en train de collecter de l'argent pour lui.

Il faut comprendre qu’on ne peut pas payer pour Dieu. Vous ne pouvez pas acheter Dieu en lui donnant des Rolls Royces, il ne comprend pas les Rolls Royce, il ne comprend pas l'argent, il ne comprend pas la banque. Il ne connaît pas la monnaie, il ne sait pas que vous avez un nouveau système bancaire de papier-monnaie. Il n'est pas au courant de toutes ces choses. Mais certains d'entre vous sont tellement habitués à ces choses banales et ces choses ordinaires, que nous pensons tous personnellement que s’il y a un Dieu, il doit être juste comme nous, qu’il devrait y avoir une organisation, qu’il devrait y avoir un président, un vice-président, un secrétaire, et que toutes ces organisations doivent être là, et que c’est ainsi que cela ira, que cela se passera bien, que nous serons en sécurité, car nous y sommes habitués.
Or les lois de Dieu et le domaine de Dieu sont très différents de ce que nous en comprenons. Nous n'avons jamais ressenti son amour, nous avons toujours travaillé sur l’organisation parce que nous ressentons de l’insécurité par rapport à quelque chose. Chaque institution répond à une sorte d'insécurité. Comme nous avons ce sentiment d’insécurité, nous pensons que quelque chose va nous tomber dessus, quelque chose d'horrible va se passer, c'est pourquoi nous formons quelque chose: "Sinon, nos enfants peuvent être marqués ou nos personnes âgées risquent de mourir ou quelque chose peut arriver, alors nous formons une organisation." Ceci n'est pas croire en Dieu. »
Shri Mataji, programme public, Reading, Angleterre, 22/06/1982

A cette époque, aux débuts de Sahaja Yoga, peu de gens venaient aux réunions de Shri Mataji qui étaient très informelles et où Shri Mataji pouvait prendre le temps de parler à chacun. Dix ans plus tard, il y avait déjà beaucoup de personnes à ses programmes publics et cela dans le monde entier.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire