dimanche 21 octobre 2012

Atteindre les choses par le coeur



Shri Mataji s’adresse aux Yogis Indiens :
« Vous avez des pouvoirs très grands, des shaktis en vous, toutes sortes de pouvoirs en vous. Essayez-les. Vous pouvez faire n’importe quoi, vous pouvez dormir sur le sol, vous pouvez dormir dans la rue, vous pouvez jeûner pendant dix jours, rien ne vous arrivera. Vous pouvez manger n'importe quel type de nourriture. Regardez nos Sahaja Yogis de l'Ouest, comment ils vivent, dans quelles conditions, dans quelles difficultés.
Un Sahaja Yogi indien m'a dit qu’à Brahmapuri, les conditions n’avaient pas été bonnes, la nourriture n'était pas bonne. "Vous n’étiez pas là donc il y a eu beaucoup de problèmes, de difficultés concernant la nourriture, l'eau. " Alors Je suis allée leur demander :
- Où vous êtes-vous le plus amusés? Et ils ont dit
- Là où on a le plus apprécié, c’est à Brahmapuri.
- Des problèmes? Qu'y avait-il à Brahmapuri?
- La rivière de Krishna où l'on pouvait se baigner, s'asseoir et se sentir tout le Chaitanya (les vibrations) s’écouler à travers nous.
Ils n’ont parlé que de ces choses, et les gens ici ne pensent qu’à leur nourriture à l'eau. Alors, quand (les Indiens) disent que leur obédience est moindre, c’est parce que nous sommes impliqués, confus. Nous avons des traditions anciennes, nous avons eu beaucoup de saints, des sages, des idéaux. Grâce à eux, nous savons ce qui est bien et ce qui est mauvais. Mais à côté de cela, nous avons en nous-mêmes une nature prétentieuse ....
Donc, nous devrions comprendre que de grandes choses se sont produites en nous, qui nous ont fait évoluer et grâce auxquelles nous sommes à une grande hauteur. Mais tant que nous ne comprenons pas que nous ne voulons qu’être cela (l’Esprit), qu’observons-nous ? Nous devrions avoir un désir interne pour cela, pas externe. Vous devriez ressentir les choses de l'intérieur, "Ai-je cela? Ai-je rempli ma destinée? L’avons-nous atteinte? Nous voulons l'atteindre". Nous devons être sincères à ce sujet et aussi longtemps que vous n'avez pas cette sincérité, la Shakti ne sera pas sincère avec vous. C'est une bataille entre vous et vos pensées, avec des méthodes différentes. Vous devez faire l'expérience par vous-même et voir si vous l'avez atteint, si les shaktis, les pouvoirs, sont entièrement éveillés ou pas.
Pourquoi ne pouvons-nous y parvenir ? Parce que, en un sens, nous nous découpons (en différents aspects). Sahaja Yoga n'a pas de place pour cette double nature. Essayez de l'atteindre de votre cœur. Vous devriez tout essayer par le cœur, vous devez comprendre, savoir à partir de votre moi intérieur. Pour cela, aucune chose superficielle ne vous aidera. Quelqu'un garde un visage souriant, un autre un visage très grave. Cela ne sert à rien d'agir extérieurement. Ce qui est en vous ressort. Il n’est pas besoin de jeu extérieur. Les émotions, qui sont à l'intérieur de nous, sont apparentes seulement parce que ces émotions internes sont reliées à la Shakti (au pouvoir) et ressortent. Et les gens comprennent que d’abord nous devons pratiquer Sahaja Yoga sincèrement.

Je vois l’obédience des gens et Je peux dire que derrière cette obédience, il y a une grosse surprise : les gens pensent qu'ils obtiennent seulement un bien-être spirituel, qu’il n’y a rien d’autre. Il y a plusieurs avantages à (pratiquer la méditation) Sahaja Yoga. Vos enfants vont mieux, vous obtiendrez de meilleurs emplois, votre cerveau fonctionne mieux, vous gagnez un nom, du prestige. Une personne inconnue peut devenir connue, tout peut arriver. »

Shri Mataji Nirmala Devi, sixième jour du Navaratri, Pune, Inde, 16/10/1988
Le sixième jour du Navaratri se dit Sashti.

Le maître de shehnai Jaggannath Mishra interprète un quatrième bhajan à l'occasion des célébrations du 75e anniversaire Shri Mataji à New Delhi en Inde 1998 (3e jour).

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire