samedi 20 octobre 2012

Mahamaya est nécessaire



« Nous devons faire un certain vœux, quelque chose par rapport à nous-même et aux autres. Nous devons nous rappeler une chose grande : que nous sommes maintenant des Yogis, et aussi, que nous sommes des Sahaja Yogis et qu’en tant que Sahaja Yogis, nous devons être "par excellence" (en français dans le texte), dans notre comportement, dans notre tempérament, dans notre relations avec les autres, nous attaquer à toute situation ou trouver la solution pour certains problèmes. Vous devez être "par excellence".
Maintenant, certains d'entre vous pensent qu’ils ont de bons cerveaux, Je veux dire qu’ils ont de l'intelligence - mais ils manquent de cœur. Certains d'entre vous ont un très grand cœur mais manquent de cervelle. Ainsi, vous devez trouver l’équilibre.
Mais la plus grande connaissance, la plus grande de toutes les plus grandes connaissances, c'est de savoir que Dieu est amour. Il est amour et si vous ne pouvez même pas aimer un Sahaja Yogi, alors vous devez savoir qu'il y a quelque chose qui vraiment ne va pas chez vous et qui doit partir. L'amour doit se trouver là et cet amour est ce que nous appelons "Nirvajya". Cela signifie…que vous vous aimez les uns les autres d’une façon telle que vous donnez sans rien attendre en retour. Donnez simplement car le plaisir de donner est le plus élevé ....
C’est facile pour vous parce que Je suis avec vous en personne. Le seul problème qui existe avec Sahaja Yoga, comme Je vous l’ai dit, c’est qu’il vous faut, pour commencer, me reconnaître. Mais me reconnaître est assez difficile parce que Je suis une Mahamaya, (une illusion) et donc normalement vous pourriez rencontrer cet embrouillamini créé par Mahamaya. Mais comme Je vous l'ai dit l'autre jour ... avec cette forme, vous pouvez venir près de moi, vous pouvez me parler, vous pouvez également suivre mes conseils si vous le voulez. Donc, il était plus facile de conseiller ainsi. Je pouvais tout décoder pour vous. Je pouvais tout vous dire à ce sujet. »
Shri Mataji Nirmala Devi, cinquième jour du Navaratri, Pune, Inde, 15/10/1988

Le cinquième jour du Navaratri se dit Pachami.

On ne comprend pas forcément qui est Shri Mataji, ce qu’elle fait, mais cette difficulté est une illusion nécessaire car c’est par la méditation que l’on peut discerner au-delà de la vie matérialiste  que les Indiens appellent l’illusion ou maya. 
La grande illusion, Mahamaya, est aussi un aspect de la Déesse qui créée ce monde dans lequel nous vivons et qui n’est pas la réalité ultime. La réalité, qui est l’Esprit, le Soi, peut être atteinte par la connaissance. La plus grande connaissance est de savoir que Dieu est amour, car l’amour est une énergie qui est à la base de la Création. Cet amour se ressent sous forme de vibrations lorsque l’on est Réalisé et qu’on ressent les choses par-delà l’illusion, la maya. On développe l'approche vibratoire de l’amour par la méditation, car c’est en conscience sans pensée que cette énergie interne peut se développer. 

Vidéo: le groupe Sangeet Lahari en concert interprète "Mahamaya Mahakali"
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire