jeudi 3 janvier 2013

Se taire ou parler pour l'Esprit




« Dites quelque chose qui soit bon pour l'Esprit, sinon, ne dites rien, tout simplement. Mais les gens ne parlent aux autres que pour les corriger, parce qu'ils sont agressifs. Cela devrait être fait avec amour. "Hita" signifie "quelque chose fait avec amour". Si vous voulez dire quelque chose à quelqu'un, avec amour, et que vous sentez que c’est nécessaire, la troisième condition c’est d’avoir l’ "adhikara" (l’autorité pour le dire). Vous devez avoir le droit de le dire à la personne. Si vous n'avez pas le droit de le dire, taisez-vous simplement, laissez Dieu s'en occuper. Vous n'êtes en charge de personne. Mais si vous devez dire quelque chose à quelqu'un, avec amour, et si vous avez le droit, l’"adhikara", de le faire, alors vous devez le dire.
Si vous n'en avez pas l'autorité, l’"adhikara", vous ne devriez rien dire à quiconque, sauf si cela est affectueux, "priya", envers cette personne, et que cela implique son "hita"(bien-être spirituel).

C'est ainsi que Shri Krishna l’a présenté, que vous ne devriez faire aucune "an-adhikara" (chesta), c'est-à-dire que vous ne devriez rien faire qui ne soit autorisé. Par exemple, Je dirais que si quelqu'un vient me demander: "où est la personne que je veux assassiner?" Alors quelle est la vérité? Devrais-Je lui dire: "d’accord, c'est la vérité. Vous allez tuer cette personne" ? Conformément à la loi gouvernementale stricte, il se peut que cela soit vrai, Je ne sais pas si c’est le cas. Je ne comprends pas du tout les lois du gouvernement ou les lois humaines…. Alors que doit-on dire? Taisez-vous simplement. Cette personne n’a pas d’"adhikar", elle n'a pas le droit de vous demander ou d'obtenir cette information de votre part. Vous vous taisez simplement. Je le fais. Puis il peut qu’il vous batte, qu’il fasse toutes (sortes) de choses. Vous dites simplement: "Je ne sais pas." C’est "adhikar" (en accord avec le droit divin). »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Delhi, 02/02/1983

L’"adhikara" signifie l’autorité, le privilège, le rang. Donc, pour pouvoir dire quelque chose à quelqu’un, il faut d’abord que cela soit bon pour l’Esprit, ensuite que cela soit dit avec amour et troisièmement, que l’on ait le droit de le dire.


Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire