mardi 6 décembre 2011

Shri Mataji sur le danger des faux gourous



« Mais par exemple, une petite chose comme ma photo, vous voyez, beaucoup de gens disent: "pourquoi (utiliser) votre photo?" "Utilisez la votre", leur dis-je, "si cela s'avère efficace", vous voyez. Il y a quelque chose de surprenant, c'est la façon dont les gens me défient : "pourquoi votre photo!" "Alors, pourquoi ne pas utiliser la votre?" J’en serai très contente, "utilisez celle de n'importe qui, mais cela ne fonctionne pas". Que faire alors?
C'est ma photo qui fonctionne, même si vous ne l'aimez pas, vous devez l'utiliser. Que puis-je y faire?
Rires.
C'est aussi simple que ça, voyez-vous. Mais avec cela, Je ne reçois rien de vous, Je ne veux rien de vous, rien de matériel que vous pourriez me donner. Mais vous aimerez, vous profiterez de mon amour, vous apprécierez.
Tout est fait pour votre propre satisfaction. Et vous êtes nés à un moment privilégié, vous avez une responsabilité particulière.

Aujourd'hui, une dame est venue à nous, son mari est venu et ils ont raconté que, ils ont eu un fils, qui était très capable, et qui est allé voir un autre gourou et il s'est retrouvé complètement ruiné. Et vis-à-vis de ce gourou particulier, nous devons être très prudent quant à ce Rajneesh, ses disciples sont plutôt difficiles. Ils viennent à Sahaja Yoga, c’est sûr, mais ce sont des gens d’un style extrémiste, ils viennent avec une grande force à Sahaja Yoga, puis de nouveau s’en retournent. Alors tous ceux qui ont allés voir Rajneesh et qui ont suivi son initiation, doivent être extrêmement prudents.
Tous ceux d’entre vous qui êtes allés voir des gourous, doivent savoir qu'ils seront encore et encore attaqués. Donc vous devez être assez patients avec vous-mêmes, comme nous le sommes avec vous. Sachez que vous devez affirmer un peu votre volonté pour évoluer, et éclipser tout cela, … et vous avez payé pour cela, voyez-vous. Oubliez ça.
Parfois les gens disent : "nous avons payé pour cela, donc autant l'avoir". Ce n'est pas la façon de faire. Vous feriez mieux de le rejeter, c'est horrible. Vous avez posé un serpent sur votre tête, sur votre cou. Débarrassez-vous donc de toutes ces choses qu'ils ont mises en vous, oubliez cela et devenez d’abord vous-même. Devenez votre propre gourou. Demandez à vos vibrations, développez votre conscience vibratoire et évoluez avec elle. »

Shri Mataji parle de Rajneesh Osho
Shri Mataji Nirmala Devi, Conversation avec les Yogis. Melbourne, Australie, 13/03/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire