mercredi 14 décembre 2011

La notion de blocage



« Donc, voici ce que vous pouvez essayer: ne pensez pas que vous avez attrapé (quelque chose), mais pensez qu’une force a été accumulée pour chasser (les problèmes) d’Agnya d'une autre personne qui y est confrontée. Au début, bien sûr, c'est un processus très, très lent, mais progressivement, vous pouvez le faire et seulement les gens qui commencent à donner aux autres (comprennent que), c'est une réflexion collective, une réflexion collective…Vous pouvez dire comme ça : supposons que Je subisse une attaque de paludisme, alors mon propre sang, les cellules de mon propre sang vont essayer de la combattre. Et elles la combattent. Vous voyez, si J’abandonne, si Je cède, alors j’ai le palu, mais si Je ne cède pas Je suis victorieuse (sur la maladie).

De même, si vous pouviez penser de cette façon, tout en donnant des vibrations, que si vous attrapez (des blocages) c’est en fait qu’une force s’accumule en vous et ensuite vous devez la donner. Ainsi, vous allez être beaucoup plus rapide que tous les "munis" (sages) mis ensemble, Je vous le dis.

Mais cette réflexion est plutôt difficile pour les êtres humains, car une fois qu’ils attrapent (quelque chose) ils s’inquiètent un peu, et ayant ce blocage, ils commencent à (nettoyer) leur propre (chakra). Si vous ne vous (occupez) pas de votre propre (chakra) mais que vous sortez pour donner aux autres (des vibrations), cela fonctionnera mieux. Et cela, Je l’ai expérimenté avec une ou deux personnes, Je parle de ces deux, et cela a fonctionné. Tout le monde n'a pas cette capacité.

Ainsi, progressivement vous vous élevez, parce que vous n’êtes encore que des nouveaux-nés, vous devez encore grandir, vous devez grandir davantage. Il se peut que vous appreniez, que vous en sachiez beaucoup, cela n’est pas significatif par rapport à votre spiritualité. Vous venez juste de sortir de votre état de Satori, pour certains d'entre vous, et d’autres sont encore dans cet état de Satori. Alors, faites attention à ce sujet. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public sur la création, Delhi, Inde, 20/02/1977


Un muni est un ascète, un sage qui connaît la valeur du silence "mauna".
Lorsque l’on ressent un blocage sur un chakra et que l’on pense que cela vient d’une autre personne, la première réaction consiste à se protéger et peut-être à fuir cette personne. Or, si l’on conçoit que les êtres humains forment une seule et même famille, alors nettoyer le chakra de quelqu’un d’autre, c’est comme nettoyer le sien. En fait, Shri Mataji nous dit que cette démarche est encore plus puissante, car Sahaja Yoga est un Yoga collectif. C’est en cela que ce Yoga est nouveau car il s’appuie sur le groupe. Donc, plus il existe de gens Réalisés, de Sahaja Yogis, plus le niveau de conscience général s’élève et plus cette famille humaine grandit. Nous ne sommes pas isolés les uns des autres mais faisons tous partie du même corps collectif, comme les cellules du sang d’un être primordial.

Cela ne signifie pas qu’il ne faille pas essayer de se protéger ou d’évoluer soi-même, cela veut dire que lorsqu’on donne des vibrations à quelqu’un d’autre, on en reçoit encore davantage. Par rapport à la notion de blocage d’un chakra, voici ce que Shri Mataji dit lors d'un programme public en Angleterre,le 11/07/1982:
Publié par dictionnaire sahaja yoga

3 commentaires:

Marie-Odile a dit…

On n'insistera jamais assez sur l'importance de se nettoyer et de vraiment méditer dans Sahaja Yoga, individuellement et collectivement. Sans cela, point de transformation véritable, intérieure, et alors tous nos efforts sont vains, car pas sincères, simplement du blabla.
"To be or not to be" - Être ou ne pas être, c'est toute la question.

Corinne a dit…

Il suffit d'expérimenter, de vivre ce "donner aux autres" pour ne plus douter un instant à quel point ce discours est Pure Vérité.

Maithili a dit…

je me demandais justement quoi dire a un nouveau qui ressent de gros blocages. Merci pour la reponse. Jay Shri Mataji

Enregistrer un commentaire