mardi 22 novembre 2011

Les pétales du Mooladhara



« Pour le commun des êtres humains, les chakras ne sont rien d’autre que des plexus ordinaires, mais pour une âme Réalisée, c’est plus que cela. Plus votre être grandit au niveau de la perception, plus les chakras commencent à se manifester. Par exemple, mes chakras fonctionnent partout, partout, c’est la différence. Cela dépend de la perception, de la conscience de la personne. En Marathi : le travail d’une personne est en regard de sa nature. C’est en rapport avec l’expression de la lumière, autant qu’il y a de lumière (en une personne), voyez-vous, autant qu’il y a de pouvoir, c’est comme ça.
En Marathi, le corps est rudimentaire…

Parlons des chakras. Y a-t-il une autre question au sujet des chakras ?

Résumé de la question : y a-t-il une quelconque importance au nombre de pétales?

Shri Mataji : le nombre de pétales est une chose rudimentaire aussi, voyez-vous, jusqu’à ce que vous atteigniez un certain stade…il y a un peu de mathématiques à ce sujet...
Par exemple, le chakra du Mooldhara. Prenons pour exemple le chakra du Mooldhara qui a en réalité quatre pétales, car ils couvrent les quatre aspects de la personnalité humaine. C'est un calcul un peu abstrait : ce sont les quatre aspects de la personnalité et le cinquième, c’est le mouvement qui se trouve dans la cinquième dimension; il n’est pas dans le chakra du Mooldhara, il est au-dessus du chakra du Mooldhara. Donc les quatre dimensions sont représentées par (les quatre pétales) voyez-vous. Ce sont les différentes dimensions d'un homme à ces niveaux, combien de dimensions sont touchées par ces pétales, c’est calculé comme ça. Dans mon livre, J'ai décrit avec beaucoup de détails les dimensions qu’on touche dans cet état et jusqu’où on peut aller. Mais ce même Mooladhara devient deux (parties) plus tard, mais c’est une chose si subtile et fine... Je veux dire qu'il pénètre tout comme cela, partout… On peut dire que dans une machine il y a différents types de boulons et de vis, avec des dates différentes. Or, s’agissant du calcul, n'importe quel ingénieur peut dire pourquoi c’est ainsi.
Donc, vous voyez, c'est un travail très détaillé et qui fonctionne parfaitement. Car les dimensions que parcourra un être humain, tout cela est élaboré, et si vous n’atteignez que cette dimension au niveau de ce chakra, cela a un sens. Mais ce n'est pas seulement quatre (pétales), ce n'est pas seulement quatre pétales, il en a de nombreux à l'intérieur, c'est un chakra très intéressant. En fait, J'ai écrit un chapitre très complet sur le Mooldhara, sur combien de plis sont à l'intérieur, comment ces choses fonctionnent, ce que suggèrent ces nombreux plis et jusqu’où ils peuvent s'ouvrir, parce que c'est toute une dimension qui est élaborée. Par exemple, prenons un arbre, le banian, sa graine est si petite, le banian a la plus petite graine. Or, pourquoi est-ce ainsi ? Et pourquoi est-elle si microscopique, alors qu’elle est si dynamique? »

Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire de Bordi, premier jour, 26/01/1977
Les chakras correspondent aux plexus nerveux et les pétales aux sous-plexus.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire