mercredi 26 octobre 2011

Yogi or not Yogi ?




« Notre première attitude devrait être de se demander comment nous pouvons nous approfondir, cela devrait être notre première position. Or, disons que le mari et sa femme se querellent du matin au soir ...... si deux personnes se querellent .... ne discutez pas, ne vous embêtez pas à ce sujet, soyez simplement distancié. Si le fils est comme ça, soyez détaché jusqu’à un certain point, mais sans avoir de dissension, de dispute, rien de la sorte. Vous devez développer un silence de protestation, un silence total, mais ce silence, ne devrait pas venir d’une personne lâche. Tant de gens sont lâches et pensent que leur lâcheté est un processus de silence. Une personne qui est vraiment puissante ne se découragera pas, ne sera pas agressive, mais ne supportera pas non plus d’agression.

Ainsi, dans vos méditations, vous devez vous asseoir et (vous demander) ce que vous voyez dans la méditation. Essayez de sentir tous les chakras, quels chakras sont bloqués, faites face à vous-même. Cela peut venir de votre vie passée si certains chakras sont faibles, essayez de les améliorer, essayez de les renforcer, parce qu’on doit réussir son idéal. L'instrument doit être en bon état, si l'instrument est "fou" comment ferez-vous? Donc vous devez avant tout développer votre instrument correctement, il devrait être équilibré, puissant, et pas veule. Les gens devraient sentir votre pouvoir. Bien sûr, ce pouvoir est celui de l'amour, mais l'amour ne veut pas dire se compromettre avec toutes de choses absurdes. Il ne devrait y avoir aucun compromis.

Il faut auto-certifier cet état : on ne peut dire quand il s’établit, on ne peut tout simplement pas le dire. Cet état atteste de lui-même si on va bien, si on y est. Vous ne pouvez pas dire que vous atteindrez cet état au bout de cinq heures trois minutes, deux secondes ! Vous devez simplement mûrir et voir en vous cette maturité.

Il faut comprendre que vous n'êtes un Sahaja Yogi que si vous devenez votre idéal ; chacun peut se dire Sahaja Yogi, il n'y a pas d'inauguration. Nous n'avons aucune sorte de consécration d'université, où l’on peut venir chercher son diplôme, "très bien, on certifie que vous êtes deux fois né". Certains sont plusieurs fois "né deux fois" : ils sont "deux fois né" aujourd'hui, demain ils ne le seront pas, puis le seront de nouveau…Et même alors, ils ne sont pas des Yogis certifiés.

Donc, vous devez vous donner vous-même ce certificat, il n'y a pas d'université pour le faire. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja, Hampstead, Londres, 06/11/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire