mardi 25 octobre 2011

Notre mère intérieure selon Sahaja Yoga




« Prenons un exemple, disons celui d'Abraham Lincoln, d'accord? Abraham Lincoln croyait que chacun devait être libre, et que le gouvernement était au service du publique, du peuple. Quoi qu'il disait, il le mettait en pratique. Ce en quoi il croyait, il le mettait en œuvre et donna sa vie pour cela, c'est pourquoi il est un grand homme. Pensez au Mahatma Gandhi, ces personnes n'étaient pas des incarnations comme le Christ. Pensez à n'importe quel grand homme, pensez au grand roi, le Maharaja Shivaji. N'importe lequel de ces saints était un être humain. Mais une fois qu'ils ont découvert quel était le principe de leur vie, ils n’ont fait qu’un avec ce principe, ils n’ont fait aucun compromis.

Donc nous devrions comprendre ce que doit être un Sahaja Yogi : un Sahaja Yogi est une personne qui a obtenu la Réalisation par la Kundalini. Et cette Kundalini est la mère intérieure, c’est un pouvoir qui prend soin de vous, qui nourrit. Cette mère ne fera jamais compromis avec le fils. Si le fils veut tuer quelqu'un, elle dira non… De même, si vous devenez la mère de votre être, vous devez prendre soin de vous-même. Vous vous nourrissez et vous nourrissez tous les autres aussi de la même manière. Vous devez les nourrir, prendre soin d'eux et ne pas faire de compromis avec les mauvaises actions, les choses injustes.
Or, si Je vous dis ceci, il n'est pas nécessaire de se sentir coupable. Nous devons regarder vers le haut. Si ceux qui se trouvent sur une marche inférieure, regardent vers le haut (vers un idéal), c’est très bien. Mais si ceux qui se trouvent sur une marche supérieure regardent vers le bas, ils redescendront. Donc, regardez vers le haut.
Ce que nous devons faire dans notre vie quotidienne, dans nos relations simples, voire celles entre époux et épouses, avec les enfants, en tant que parents, (c’est voir si) nous devenons silencieux en nous-même, si nous nourrissons (notre intérieur) avec notre silence, avec notre compassion, ou si nous soutenons quelque chose qui est absolument anti-Dieu. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja, Hampstead, Londres, 06/11/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire