vendredi 28 octobre 2011

Etre une mère pour soi selon Sahaja Yoga



« Vous devez vous connaître et comprendre quels sont vos problèmes, pourquoi vous avez tel comportement. Soyez avec vous-même comme avec un enfant. Quand c’est nécessaire, réprimandez-vous. Si vous devez faire votre éloge, faites le. Ainsi vous vous différencierez : vous deviendrez la "mère", et cette partie en vous, celle doit se développer, représentera "l'enfant". La mère représente l'idéal, elle est l'inspiration, elle est le pouvoir et l'enfant en est le bénéficiaire. Si l’enfant est de type obstiné, alors vous ne pouvez rien y faire. Aussi cherchez qui vous êtes, il se peut que vous soyez l’un de ceux-là. J’en connais qui sont comme cela, ils sont nombreux et vous pouvez les déceler en un rien de temps….
Voyez-vous, de même qu’on peut déceler un diamant, on peut toujours reconnaître une épine : si on s’approche d’un piquant, qui que ce soit sans exception sera piqué. L’épine ne va pas vous épargner, c’est une épine et l’épine se doit d’être une épine. Mais si vous êtes un Sahaja Yogi, vous devez être une fleur, une fleur forte, une fleur éternelle qui grandit toujours, ne se fane pas. Vous devez être une telle fleur et vous serez surpris de voir que vous ne tombez pas dans (le piège) de l’ego ni ne vous effondrez totalement dans le super ego.

Vous en savez tellement que n'importe lequel d'entre vous peut être appelé un érudit, Je peux vous le dire. Je veux dire que tant de fois les gens m'ont demandé: "Sont-ils tous des savants vos partisans?" Vous en savez tant, beaucoup plus que n’importe quel Saint n’en a jamais su, Je peux vous l'assurer.
Mais vous ne connaissez les choses que de l’extérieur, par le cerveau, c'est du bla, bla. Cela pénètre votre cerveau et vous utilisez cette connaissance pour la montrer aux autres et c’est tout. Elle n’y reste même pas car vous ne l’avez pas laissée pénétrer le cœur. Donc tout le monde parle bien et peut impressionner les gens…
Mais l'Esprit brille, laissez votre Esprit briller de telle manière que les gens sachent qu'il s'agit d'une personne totalement intégrée, et c'est ce que représente le chakra du Sahasrara. Donc, si il n'y a pas d'intégration, vous n'avez pas atteint votre Sahasrara. Il ne sera pas nécessaire de se tirer les oreilles.

Le jour viendra où relèverez tous la tête avec une grande fierté et gloire, car vos idéaux brilleront comme des bijoux. Je veux voir ces jours où tous ceux qui prétendent être des Sahaja Yogis le deviendront. C'est la chose la plus importante, tout le reste est inutile : avoir un ashram, obtenir ceci, faire ceci, cela - oubliez.
Ce que vous devez gérer, c'est cet enfant intérieur qui doit grandir, qui n’est pas encore sage, qui parfois essaie de mal se conduire. Mais remédiez-y ... L'enfant sait, il est très intelligent, c'est un enfant très intelligent, très intelligent, il sait comment vous séduise. Mais il sait également, d'une façon innée, ce qu'il lui faut. Si l’enfant vient à comprendre que l’aspect de la mère qui est en vous a développé ces traits de caractères (idéaux), il les acceptera. Mais si l'enfant sait que la mère est faible, alors il prendra l’avantage sur elle. Donc vous ne devez pas vous combattre, mais vous apprivoiser, et c'est très facile….»
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja, Hampstead, Londres, 06/11/1983

Il faut avoir les qualités d’une mère envers soi-même et son évolution : avoir de la patience et être capable de se voir clairement. Notre idéal est alors cet aspect maternel et nos tâtonnements maladroits représentent notre attitude. Mais il existe encore plus simple pour corriger son comportement: être doux comme une fleur. C’est une façon de se protéger de l’agressivité de l’ego et du manque d’estime du super ego.
Si nous connaissons beaucoup de choses, cela reste souvent au niveau mental. Il faut intégrer en nous cette connaissance, c'est-à-dire l’avoir vécue, ressentie et assimilée. La meilleure façon d’assimiler cette connaissance est de l’absorber par la méditation. Il faut essayer de ressentir les choses par soi-même, c’est la seule façon d’apprendre.
Photo: http://photosazur.wordpress.com/

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire