jeudi 22 septembre 2011

La réponse à tout : avoir du coeur



« Vous savez que le cœur est le plus important dans la personnalité de l'univers, et un être humain doit prendre conscience de ce point. Ceux qui vivent ici doivent prendre conscience que nous devons vivre ensemble, travailler ensemble. Si dans le cœur, il n’y a même qu’un muscle qui essaie de se démarquer, il peut immédiatement provoquer la mort instantanée, la mort instantanée. Alors tous ceux qui sont éveillés, ont une très, très spéciale (responsabilité?) Or, J'ai remarqué qu'il y a deux types de personnes, ce que vous savez, sur le côté gauche et sur le côté droit, et un troisième type qui est simplement une combinaison des deux, (rires). Et un autre quatrième type dont les personnes sont au centre. Nous devons appartenir au quatrième type. Et ici, on voit comment, à partir du niveau physique, vous combinez les deux. Un type est trop organisateur, trop cérébral. Un autre est léthargique, paresseux, toutes ces choses existent. Le lien (?) entre ces deux (extrêmes) c'est que vous ne pouvez rien produire. Si vous prévoyez trop, si vous pensez trop, vous vous retrouvez dans ... vous êtes tellement fatigués pour faire quoi que ce soit…. Alors au (niveau) ultime, c'est que vous n’aboutissez à rien. Même sur le plan physique et matériel, au plan banal de la vie quotidienne. Ainsi, lorsque vous êtes au centre, vous êtes témoin, (distancié). Vous commencez à être témoin (avoir de la distanciation), lorsque vous vous établissez au centre. Car certaines personnes sont telles, qu'elles commencent sur le côté gauche, puis vont à droite, elles sont tellement axées sur l'ego que c'est impossible de vivre avec elles. Mais si vous restez au centre, c'est le quatrième aspect, rester au centre "turya" la quatrième dimension, si vous pouviez rester ainsi, alors vous deviendriez le témoin (des choses). Et c'est à partir de ce point que vous commencez à absorber la joie de chaque instant, de chaque instant, de chaque fait, de chaque travail, de chaque amitié, relation, de chaque considération. Vous verrez, certaines personnes développeront un immense respect et une amitié avec les autres, parce qu'elles découvriront beaucoup de qualités, beaucoup de talents, beaucoup de beautés, chez les autres êtres. Il n'y a pas d'autre moyen pour découvrir (cela) Je pense que c'est l'une des meilleures façons qu’on pourrait offrir : travailler ensemble, se comprendre mutuellement, apprécier le travail des autres. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours à Brompton square, Londres, 07/12/1981

Lorsqu’on ne réagit pas aux choses, qu’on est distancié, témoin des événements, on est dans cette quatrième dimension qu’est l’état de turya, de conscience sans pensée. En ne réagissant pas aux autres mais en développant notre capacité à voir leur beauté, leurs qualités, on ouvre son cœur.
Shri Mataji n’a parlé que de cela depuis quarante ans, sous toutes les formes possibles : le meilleur moyen d’être en conscience sans pensée et d’y rester, c’est de développer son amour pour les autres. Cela procure un sentiment de joie qui est le meilleur barrage contre toutes pressions.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire