lundi 11 juillet 2011

La sagesse ne se voit pas, elle se ressent



« Pour développer la sagesse, que devez-vous à faire? Voyez, à chaque fois, si Je dis quelque chose, ils vont venir me demander ce qui suit: "Mère, comment avoir de la sagesse? Quel est le moyen d'obtenir la sagesse?" La sagesse, vous l’avez déjà en vous! Shri Ganesha est déjà là, qui vous donne la sagesse, mais vous devez suivre (les principes) de Shri Ganesha. T là, Je vois des gens qui deviennent tellement rivés à Shri Ganesha qu'ils perdent totalement son identité. Ils deviennent très serviles à propos de tout cela et ils croient simplement qu'ils sont très spirituels, qu’ils sont très grands.

Toutes ces idées fausses ne sont pas bonnes. Est-ce que votre Ganesha vous donner de la sagesse? Maintenant, il faut compter le nombres de choses sages que vous avez faites, quand vous avez pris une décision très sage, fait une chose sage, ou si vous avez été simplement agi parce que vous vous êtes identifié à un type particulier de vie, un type particulier de réponse.
En fait, la sagesse est une chose qui vous donne avant tout de la plénitude. Si votre sagesse est développée, vous devenez très pacifique, car quoi que puissent dire les gens, quoi qu’ils fassent, quelle que soit l’agression qu’ils commettent envers vous, quoi qu’il en soit, vous êtes paisible. Et vous voyez la stupidité de l’autre personne, de l’autre nation, et vous comprenez pourquoi ils agissent ainsi. Cette sagesse est une chose si importante chez les êtres humains, parce que les animaux n’ont pas autant de sagesse que nous.
Parfois, bien sûr, parfois, nous sommes même pires que des animaux. Mais cependant, avec l’expérience, vous voyez, nous apprenons que nous avons commis des erreurs. Nous avons commis tant d’erreurs jusqu’à présent! Alors allons-nous maintenant commettre davantage d’erreurs ou bien allons-nous devenir sages?
La sagesse ne se voit pas extérieurement. Vous ne pouvez pas dire que quelqu’un est sage rien qu’en le voyant. Mais par les vibrations, vous saurez que cette personne est extrêmement sage. Il se peut qu’elle parle ou qu’elle ne parle pas. Si elle parle, elle parlera de quelque chose de si profond, de si sage et de si agréable, et cela sans vous blesser. Si vous développez ce type de tempérament, vous devenez sage, pour chaque question. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri puja, Cabella, Italie, 27/09/1998
Publié par dictionnaire sahaja yoga


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce qui est divin, immortel,intelligible, ce dont la forme est une, ce qui est indissoluble, et possède toujours en même façon son identité à soi même, voilà à quoi l' âme ressemble le plus; au contraire, ce qui est humain, mortel, non intelligible, ce dont la forme est multiple, et qui est sujet à sei dissoudre, ce qui jamais ne demeure indentique à soi même, voilà en revanche à quoi le corps ressemble le plus...

(...)Vers ce qui est divin immortel et sage, c' est vers le lieu où son arrivée realise pour elle son bonheur, où errement, déraison, terreurs, sauvage amours, tous les autres maux de la condition humaine, cessent de lui être attachés, et, comme on dit de ceux qui ont reçue l' initiation, c' est véritablement dans la companhie des Dieux qu' elle passe le resre de son temps.
Platon, "Phédon", 80a, 81a.

Il y a beaucoup des ressemblances. Il serai possible de méditer parmi deux registres de sagesse distinctes?

Merci pour la merveilleuse réflexion.
@rubensgns

Rubens G. Nunes a dit…

"Tiens donc pour certain que ce qui répand sur
les objets de la connaissance la lumière de la vérité, ce qui donne à l'âme qui connaît la faculté de connaître , c'est l'idée du bien. Considère cette idée comme le principe delà science et de la vérité entant qu'elles tombent sous la connaissance; et quelque belles que soient la science et la vérité,
tu ne te tromperas pas en pensant que l'idée du bien en est distincte et les surpasse en beauté. En effet, comme dans le monde visible, on a raison de penser que la lumière et la vue ont de l'analogie avec le soleil , mais qu'il serait déraisonnable de prétendre qu'elles sont le soleil : de même, dans l'autre sphère, on peut regarder la science et la vérité comme ayant de l'analogie avec le bien; mais on aurait tort de prendre l'une ou l'autre pour le bien lui-même qui est d'un prix tout autrement relevé. Sa beauté doit être au-dessus de toute expression, puisqu'il produit la science et la vérité, et qu'il est encore plus beau qu'elles. Aussi n'as-tu garde de dire que le bien soit le plaisir".
Platon, Republique VI

lotus a dit…

Est-ce vriament deux sagesses distinctes ? Les paroles de Socrates sont un chemin, celles de Shi Mataji un autre, tous deux s'abreuvent à la même source de connaissance, se complètent et s'entremèlent pour ne former qu'un seul fleuve

Enregistrer un commentaire