vendredi 10 juin 2011

II Adam et Eve



« Maintenant, ce désir d'amour (personnifié par l’Adi Shakti), a également été dotée d'une personnalité, c'est-à-dire d’un ego et cet ego a du agir de lui-même. C’est devenu une sorte de personnalité très indépendante, qui était libre de faire ce qu'il aimait.

Je veux dire nous ne pouvons penser dans notre vie quotidienne, qu’un mari et sa femme sont absolument libres de faire ce qu'ils veulent. Parce qu'il n'y a pas de cohésion, il n'y a pas de compréhension, cette unité, ce genre de relation n’existent pas. Mais c'est comme la Lune et la lumière de la Lune, le Soleil et la lumière du Soleil, c'est d’une telle cohésion, que quoi que l’un deux fasse, l'autre l’apprécie.
Et à travers cette fissure (cette différence) l’Adi Shakti a décidé de changer ses plans. Cela est connu comme étant son "Sankalpa vikalpa Karuna" ...

Alors, quand cette affaire d’Adam et Eve a commencé, l’Adi Shakti a pensé qu'ils seraient exactement à l’image d'autres animaux ou d’autres anges, et quel en serait l’intérêt ? Ils doivent savoir ce qu'ils font, ils doivent savoir pourquoi ils le font, ils doivent avoir la liberté de comprendre ce qu’est la connaissance. Pourquoi devraient-ils avoir une vie mécanique et figée, comme celle des animaux ?

Donc, par ce pouvoir arbitraire, qui lui est concédé bien sûr, c’est elle qui est venue en tant que serpent et leur a dit de « goûter au fruit de la connaissance». Or, pour les personnes qui ne sont pas des Sahaja Yogis, vous ne pouvez pas leur dire cela, ils seront choqués. Mais ce serpent est venu pour …leur dire de qu’ils devraient tester ce fruit.
Le serpent l’a dit à la femme, pas l'homme, car la femme est censée accepter les choses facilement... alors que l'homme n'accepte pas facilement les choses, il va argumenter, discuter, c'est pourquoi le serpent est venu parler à la femme.
Je devrais dire qu’elle est venue parler à la femme, ce Saint-Esprit est en fait une (énergie) féminine et donc plus proche d'une femme. Cette force féminine est venue en tant que serpent leur a dit qu’il serait mieux de goûter au fruit de la connaissance. Puis ce fut la tâche d’Eve de convaincre son mari.... Il avait toute confiance en sa femme, croyait en elle, et ils ont goûté au fruit de la connaissance, sous la gouverne du Saint-Esprit qui était une personnalité féminine de Dieu. »

Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti puja, Cabella, Italie, 06/06/1993
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire