samedi 21 mai 2011

Là où l'esprit est sans crainte de Tagore



Là où l'esprit est sans crainte


"Là où l'esprit est sans crainte
Là où l'esprit est sans crainte et la tête bien relevée
Là où la connaissance est libre
Là où le monde n'a pas été brisé en fragments
par des murs domestiques étroits
Là où les mots émanent de la profondeur de la Vérité
Là où des efforts infatigables tendent les bras vers la perfection
Là où la source claire de la raison n'a pas perdu son chemin
sur le triste sable du désert des habitudes
Là où l'esprit est guidé par Toi
vers une pensée de plus en plus large pensée et des actions
vers ce paradis de la liberté, mon Père, faites que mon pays s'éveille !"

"Where the mind is without fera" tiré du recueil Gitanjali, 1912, avec lequel il reçut le prix Nobel de littérature en 1913.

Tagore était une personnalité à la croisée des chemins. Non seulement il était un génie créatif, mais aussi un grand homme et un ami pour beaucoup. Par exemple, il était l’ami d'enfance du grand physicien indien Bose.
Mais il connaissait très bien la culture occidentale, surtout en ce qui concerne la poésie et la science. Ceci faisait de lui une personne remarquable, l'un des premiers au monde à combiner les cultures de l'Occident et de l’Orient, la connaissance moderne et tout autant que le savoir ancestral.
Tagore avait une bonne compréhension de la physique moderne post newtonienne et était capable de débattre avec Einstein en 1930 sur les nouveaux principes de la mécanique quantique et du chaos. Ses rencontres et conversations avec ses contemporains tels Albert Einstein et de HG Wells, ont été enregistrées et montrent encore aujourd’hui l'éclat de ce grand homme.

Where the mind is without fear


Where the mind is without fear
Where the mind is without fear and the head is held high
Where knowledge is free
Where the world has not been broken up into fragments
By narrow domestic walls
Where words come out from the depth of truth
Where tireless striving stretches its arms towards perfection
Where the clear stream of reason has not lost its way
Into the dreary desert sand of dead habit
Where the mind is led forward by thee
Into ever-widening thought and action
Into that heaven of freedom, my Father, let my country awake

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire