dimanche 15 mai 2011

Emanciper le monde



« Je ne veux pas discuter des conditionnements des différents pays mais vous savez très bien, après la Réalisation, quand vous vous élevez (intérieurement) au-dessus de la société qui vous entoure, vous commencez à la comprendre et à la décrire. J’en suis arrivée à connaître la sottise de tous ces pays, par le biais des personnes qui y vivent.
Par exemple, un Français me dira : "Mère, c’est typiquement l’esprit français." Et cette personne est née en France. Ou un hindou me dira :  "c'est typique d’un homme hindou, il va faire comme ça." Alors vous comprenez que vous n'êtes pas caractéristique de votre pays, que vous êtes un être universel et que vous vivez comme un être universel.
Une fois que vous devenez cet être universel, alors vous réalisez également que la couleur de peau ne fait aucune différence au monde. Puis vous ne commencez à ne pas haïr quelqu'un qui serait plus noir que vous, ou qui serait plus blanc que vous, cela fonctionne dans les deux sens. Ce n'est pas que les blancs qui détesteraient les noirs, mais les noirs ont une haine semblable. Et ils croient mutuellement que les autres ont absolument faux.
Si vous interrogez un fanatique sur une autre religion, il dira que c'est la pire des religions, que la sienne est la meilleure.  Et vous demandez au fanatique de l’autre religion, il dira que la sienne est la meilleure et que tout le reste est pire. Cela signifie qu’ils sont tous pires, d’un point de vue général.
Tout ces gens semblent être les pires, tous les fanatiques sont les pires, si vous prenez un consensus général, vous voyez. Personne ne dira : "ma religion est bien, d’accord, mais l’autre est aussi bien". Personne.

Si vous demandez à un Anglais, il dira : "Mère, c’est typiquement anglais, on ne peut rien y faire." Ils se mettent tellement en colère. Je ai vu des Anglais se fâcher entre eux pour une mauvaise, ou pour avoir fait quelque chose envers moi. Mais je ne me fâche pas, parce qu'ils sont aveugles. C’est là que vous devriez ressentir de la compassion. En tant qu’être universel, par la grâce de Dieu, vous avez pris de la hauteur au vrai sens du terme. Ce n'est pas seulement que vous soyez certifiés d’être des âmes Réalisées. Non, vous êtes des âmes Réalisées, il n’y a pas de doute. Vous êtes sakshat. Maintenant, vous êtes absolument certifiés par Dieu d’être des âmes Réalisées. Naturellement, vous devez tout changer. Il ne sert à rien d'être typique de quelque chose, de vous identifier à quelque chose auquel vous avez maintenant renoncé.
Par exemple, d’oeuf, vous êtes devenu oiseau. Or les oiseaux ne s’identifient pas à un œuf qui reste à un endroit, car ils volent. Maintenant qu’ils sont devenus des oiseaux, ils ne sont plus des oeufs. 
De même, nous devrions accepter notre statut : nous devrions accepter que nous sommes des âmes Réalisées, avoir cet amour propre, et comprendre quel est maintenant le but de notre vie, car elle a changé complètement, totalement. Une fois que vous avez compris le sens de votre vie - d’une façon innée, pas de l’extérieur parce que Je l’aurais dit ou par un processus mental, mais en vous - vous vous sentez responsable. Vous avez reçu la Réalisation afin de la distribuer dans le monde entier, pour émanciper le monde entier. Une fois que vous aurez compris ce point, alors automatiquement, vous prendrez des responsabilités et la Kundalini s’élèvera.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Kundalini Puja, Cabella, 21/06/1992
Publié par dictionnaire sahaja yoga

2 commentaires:

Danny a dit…

Bonjour,

Cette illustration est magnifique. Qui est l'artiste ?

lotus a dit…

Oui cette photo est magnifique mais il est impossible de retrouver l'auteur bien que beaucoup d'autres blogs l'ont publiée...

Enregistrer un commentaire