lundi 25 avril 2011

Le pardon selon Victor Hugo






« Tout souffle qui frémit, flotte, serpente, glisse
Et passe, il le subit, et le pardon est dû
A ce haillon vivant dans les cieux éperdu
.
Hommes, pardonnez-vous. O mes frères, vous êtes
Dans le vent, dans le gouffre obscur, dans les tempêtes ;
Pardonnez-vous. Les cœurs saignent, les ans sont courts ;
Ah ! donnez-vous les uns aux autres ce secours !
Oui, même quand j’ai fait le mal, quand je trébuche
Et tombe, l’ombre étant la cause de l’embûche,
La nuit faisant l’erreur, l’hiver faisant le froid,
Être absous, pardonné, plaint, aimé, c’est mon droit.

Un jour, je vis passer une femme inconnue.
Cette femme semblait descendre de la nue ;
Elle avait sur le dos des ailes, et du miel
Sur sa bouche entr’ouverte, et dans ses yeux le ciel.
A des voyageurs las, à des errants sans nombre,
Elle montrait du doigt une route dans l’ombre,
Et semblait dire : On peut se tromper de chemin.
Son regard faisait grâce à tout le genre humain ;
Elle était radieuse et douce ; et, derrière elle,
Des monstres attendris venaient, baisant son aile,
Des lions graciés, des tigres repentants,
Nemrod sauvé, Néron en pleurs ; et par instants
A force d’être bonne elle paraissait folle.


Et, tombant à genoux, sans dire une parole,
Je l’adorai, croyant deviner qui c’était.
Mais elle,–devant l’ange en vain l’homme se tait,–
Vit ma pensée, et dit : Faut-il qu’on t’avertisse ?
Tu me crois la Pitié ; fils, je suis la Justice. »


21 septembre 1875

Quelle magnifique idée de la justice qui rejoint celle des plus grandes âmes spirituelles : pardonner, c’est faire justice.
C’est même la justice suprême selon Confucius, celle qui prévalait dans les tribunaux chinois plutôt que la punition.


« Le pardon, quel repos !... »
18 juin 1875

C’est une façon si simple de dire que pardonner permet de se libérer de l’emprise de ceux qui nous ont fait du mal, des idées de tristesses. Alors que le pardon semble à première vue pour certains une fuite en avant, c’est un véritable acte de libération de notre présent.


Il ne demande pas autant de courage qu'on croit à priori, car une fois qu’il est accompli, la liberté qu'il procure permet de dépasser les obstacles.

Victor Hugo, l’art d’être grand-père, 1875
Publié par dictionnaire sahaja yoga

2 commentaires:

Didier G a dit…

C'est magnifique. Merci à vous qui faites revivre ces trésors spirituels de la culture française.Ils existent. Puissent-ils être redécouverts par la grande masse et imprégner le peuple français et toute l'humanité.

Bernard a dit…

Pardonner, c'est offrir de l'amour,
Pardonner, c'est donner de la joie,
Pardonner, c'est gratuit,
Pardonner, c'est aimer,
Aimer, c'est pardonner.

Enregistrer un commentaire