vendredi 8 février 2013

Nourissez-vous intellectuellement

« Sur le plan mental, ce que vous devez faire, c'est de comprendre l'essence de chaque écrit. Essayez de discerner entre vidya (la connaissance) et avidya (l’ignorance). Parce que l'avidya vous tuera, vous volera votre énergie, alors que vidya vous nourrira. Donc, essayez de trouver des livres qui soutiennent vidya, la connaissance.

J'ai été surprise de voir une dame, Barbara, qui ne m’a rencontrée que la dernière fois, et elle a écrit un livre tellement extraordinaire - vous en seriez stupéfaits. Je veux dire qu’il est d'un tel niveau, sur Sahaja Yoga, très direct, Je vous le montrerai. Et savez-vous que ce livre va maintenant permettre d'avoir un doctorat ? Pouvez-vous le croire ? Dans une université américaine. Bien sûr, cela n'est possible qu'en Amérique. Mais quand même, ce livre est d'un tel niveau, J'en ai été très surprise.

Essayez donc des lectures nourricières comme par exemple le Devi Mahatmya, lisez, découvrez la Bible, découvrez d’autres écritures comme le Coran, tout celles qui vous nourrissent, vous soutiennent : Blake, Kabir, Nanak, Je veux dire qu’il y en a tellement. Lao Tseu, voilà le gourou, voilà la connaissance. Mais vous serez surpris de voir que quand vous commencez à lire ces livres, cela (cette connaissance) vient à vous.

J'ai rencontré un homme, près de Rahuri - comme vous le savez, nous nous rendons là-bas - et c’est un homme qui conduit simplement un char à bœufs. Il avait pris son char à boeufs pour me conduire à l'un des programmes, vous savez, que nous en donnons là-bas.
Il était assis là, nous attendions et Je lui parlais. Et J'ai senti qu’un "avadhuta" (un savant et sage), était là pour me conduire. Je veux dire qu'il était totalement inculte, il n'a jamais rien lu, il ne sait pas écrire. Mais quand il m’a parlé, Je Me suis dis : "Oh mon Dieu, d'où lui vient cette connaissance ? D'où lui vient toute cette sagesse ?" Une telle sagesse, Je vous le dis, une si grande sagesse que J'en étais simplement stupéfaite, et venant d'un homme qui n'a jamais fréquenté aucune école ni université.
Le Christ n'est jamais allé à l'école ni à l’université. Une telle sagesse ! Vous ne pouvez l'imaginer. La prochaine fois que vous allez là-bas, allez le rencontrer. Si vous pouviez, si quelqu'un pouvait traduire ses paroles, vous auriez envie de lui toucher les pieds (marque de respect envers les aînés en Inde). C’est un homme extrêmement simple et modeste qui porte un "dopi" (habit traditionnel en coton blanc tissé à la main) blanc, propre, vous voyez le "dopi" impeccable, et il est mon chauffeur.

Et pour lui, me conduire était le plus grand privilège du monde. Il disait : "Ce doit être le plus grand de tous, dû à quelque chose que je dois faire, pour pouvoir vous conduire." Et il m’expliquait d’une façon si simple le caractère des boeufs et des êtres humains. Imaginez! Il a parlé d’autres choses, si Je vous le disais, vous ne le croiriez pas. Donc, Je ne sais pas: c’est le signe d'un grand homme, il ne parle pas de choses frivoles, il n'a pas de temps pour parler de frivolités. »

Shri Mataji Nirmala Devi, guru puja, anniversaire de Guru Nanak, Nirmala Palace, Londres, 01/11/1982

Publié par dictionnaire sahaja yoga


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire