mardi 8 mars 2011

Donner pour nourrir son âme selon Sahaja Yoga



« On doit lire des choses qui nourrissent notre compassion. Lire la vie de gens qui ont donné tout ce qu'ils avaient : par exemple, Tukaram, lisez la vie de Tukaram.
C'était un homme pauvre. Un jour, il est allé quelque part où il a bien travaillé, et on lui a donné beaucoup de canne à sucre. Ses enfants adoraient la canne à sucre. Sur la route, tous les enfants lui demandaient : "Donne-moi de la canne à sucre !" Et il en donnait à chacun. En arrivant chez lui, il ne lui en restait plus qu'une. Ses enfants ont dit : "Nous sommes trois" - "D'accord, la prochaine fois, je vous les apporterai toutes. Partagez-la, cette fois-ci, entre vous trois". Et c'est ce qu'ils ont fait, en se disant qu'il valait mieux la prendre, avant qu'un autre enfant ne vienne la prendre.

Donc, vous devez connaître la vie de ceux qui ont tout donné. Lisez au sujet de ces personnes gens qui ont tout donné : ils ont donné leur vie, on les a crucifiés, torturés, ils se sont laissés exploiter, ils se sont laissés empoisonner. Lisez ce genre de sacrifices, de grands sacrifices…

Rien ne nourrit davantage une personne que de donner. Rien ne nourrit votre coeur, votre compassion, tant que vous n'avez pas appris à donner....Le coeur s'ouvre : pensez à donner. Au niveau matériel, on peut donner son aide, mais non, nous ne la donnons même pas, cette aide pour laquelle il n'est pas besoin d'argent : il s'agit simplement d'aider... Or, quand Je viens ici, J'en vois qui courent, d'autres qui sont simplement assis, on leur apporte le thé, on leur apporte à manger, puis ils posent leur assiette : lavez-moi donc ça. Ce n'est pas seulement de l'égoïsme, c'est être mal élevé, vraiment mal élevé. (En accord avec) Sahaja Yoga, vous devez être très occupés à aider les autres et être serviable en chaque occasion.»

Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, Londres, Nirmala Palace, 01/11/1982
Saint Tukaram est né au Maharastra à 20 kms de Pune, il y est toujours très vénéré.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire