samedi 19 février 2011

L'homme est le sommet de la Création



« On dit que les êtres humains ont une âme, non pas que les autres n'en ont pas, mais la lumière ne se met à brûler que chez l'être humain. C'est à cause de cette lumière que l'on parle de religion, de Dieu et des choses éternelles.... Par cette indépendance, vous trouvez votre propre voie. Voilà votre statut. Parce que votre soi ne peut vous appartenir que si vous êtes indépendant. Tant que vous êtes l'esclave de quelque chose, tant que vous êtes lié par quelque chose de grossier, comment pouvez-vous apprécier la joie éternelle qui est en vous?

C'est donc à vous de vous exposer de plus en plus à cette joie, en vous ouvrant de plus en plus, en devenant de plus en plus subtil et pur, de sorte que vous ressentiez le Divin....Après avoir obtenu la Réalisation du Soi, à moins que ces trois choses commencent à fusionner ensemble (sat, la vérité, chit l'attention, anand, la joie) vous ne pouvez pas ressentir que vous vous êtes établi en vous-même. Vous devez pecevoir consciemment la joie intérieure, sinon vous ne pouvez pas la voir....

L'homme est le sommet de la création... Mais trois choses doivent être combinées, et c'est pourquoi vous découvrez que même si vous obtenez la Réalisation du Soi, vous ne ressentez pas le silence (intérieur), parce que vous n'êtes pas devenu la lumière. Et vous ne ressentez pas la joie parce que vous n'êtes pas devenu cette joie, “anand”, c'est à dire votre côté gauche.
En tant qu'être humain, (on peut trouver) de la joie dans tout. Vous commencez à voir les structures de la joie. Vous voyez une boîte, vous l'ouvrez avec la clé, vous voyez sa structure, son placage, la rugosité des choses, la finesse et leur harmonie. Vous commencez à sentir la matière, la joie de sa création. Mais après la Réalisation vous commencez à ressentir la joie de la Création. Le sommet de la création est l'être humain. »

Shri Mataji Nirmala Devi, sur l'Esprit, Circa 1983, publié dans “Nirmala Yoga” Vol. 3, No. 16

Shri Mataji nous parle de Sat Chit Anand, qui sont trois perceptions, sensations et sentiments que l'on doit resentir pour s'établir dans sa méditation. C'est pour cela que l'on dit que Dieu est “sat-chit-anand” car c'est en expérimentant ces sensations que l'on trouve le chemin vers Lui. Ici la lumière correspond à la vérité, le silence à l'attention, et la joie à cette joie intérieure qui n'a d'autre cause que le fait d'exister. L'être humain est le sommet de la création dans le sens où lui seul peut refléter la lumière divine par son Esprit. Son Esprit peut devenir un miroir de la lumière de Dieu. L'homme peut donc accéder au stade du divin, ce qui n'est pas le cas des autres créature selon les textes sacrés de toutes les religions.


Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire