jeudi 3 février 2011

Donner la Réalisation du Soi selon Sahaja Yoga


« Très bien. Plus d'autres questions? Maintenant, Je pense que l'on pourrait passer à l'expérience. Qu'en pensez-vous ? Ce serait mieux de le faire ! Rires.
Mettez simplement vos mains comme ceci (paumes ouvertes vers le ciel)
C'est très simple car vos mains doivent parler.
Donc, le bout de vos doigts sont des organes sensibles (connectés) au système nerveux autonome. Vous mettez vos mains ouvertes, vers moi, comme cela, et vos pieds sur le sol, totalement en contact avec le sol. Séparez vos pieds, ils ne se touchent pas, ils ne sont pas non plus trop espacés. Soyez assis le plus confortablement possible. Fermez les yeux.

Maintenant, mettez la main droite sur le cœur; la main droite sur le cœur, posez-vous la question : "Mère, suis-je l'Esprit ?" Gardez les yeux clos et demandez-vous simplement "Mère, suis-je l'Esprit?"
Il se peut que certains d'entre vous ressentent une brise fraîche sur la main après avoir posé cette question.
Demandez-le vous sincèrement. Cela veut dire que votre attention est posée maintenant sur votre être physique, mental et émotionnel, puis que soudainement, votre Esprit entre en jeu. Au contraire, vous devriez dire "Mère, je ne suis pas coupable", trois fois.

Avant tout, vous devez savoir que vous n'êtes pas coupable. S'il vous plaît, n'ayez aucun sentiment de culpabilité en tête.
Vous n'avez jamais été coupable de quoi que ce soit....vous avez commis des péchés, ceci, cela, oubliez-les, oubliez tout. C'est une pratique très courante de dévaloriser un être humain. Ceux qui le disent doivent eux-même être coupables, ne les croyez pas.

Maintenant mettez votre main droite à la base du cou, du côté gauche, et dites "Mère, je ne suis pas coupable."
Maintenant mettez cette même main sur le front et dites: "Mère, je pardonne à tout le monde." Dites-le encore et encore. Simplement : "Je pardonne à tout le monde", car la rancune est une grosse pression (sur l'Agnya)... »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Birmingham, Angleterre, 09/07/1982

Le processus de la Réalisation du Soi est très simple et on peut le terminer ainsi :

Ensuite, on place la main droite au sommet de la tête et on la tourne sept fois dans le sens des aiguilles d'une montre, en gardant toujours les yeux fermés. On repose ensuite les deux mains sur les genoux. Après quelques minutes, on essaie de sentir si une brise fraîche ou tiède passe au-dessus de la tête ou dans les mains.
Les sensations ressemblent souvent à celles-ci : un grand calme, un bien-être physique total, un mal de tête persistant qui s'est évaporé, une brise fraîche dans les mains... Mais cela peut être aussi beaucoup plus spectaculaire selon la personne ou bien se manifester quelques heures plus tard, quand la personne se retrouve chez elle et qu'elle médite.

Si Shri Mataji insiste sur la rancune et la culpabilité, c'est parceque ces sentiments bloquent souvent le centre de l'Agnya qui est très sensible aux moindres pensées négatives envers soi ou envers les autres. C'est un passage étroit, ce chakra n'ayant que 2 pétales, et c'est souvent ici que la Kundalini est empêchée dans sa montée vers le Sahasrara.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire