mercredi 19 janvier 2011

C.S.Lewis, la Morale est universelle



« Le grand principe de la morale est commun à toutes les grandes religions:
Dès les premiers temps de l'hindouisme, le comportement des hommes que l'on peut appeler "bon", consiste à être conforme, ou même participer à la Rita, le grand rituel ou modèle de la Nature et de la Super Nature, qui se révèle aussi bien dans l'ordre cosmique, les vertus morales, et que dans les cérémonies religieuses du temple. La moralité, la justice, l'ordre, la Rita, sont constamment identifiés à "satya", la vérité, à l'écriture de la réalité.



A l'instar de Platon qui a dit que le bien était "au-delà de l'existence", de Wordsworth... les maîtres indiens disent que les dieux eux-mêmes sont nés de la Rita et lui obéissent. Les Chinois parlent aussi d'une grande chose (la plus grande chose) appelée le Tao. C'est la réalité au-delà de tous les prédicats, l'abîme qui existait avant le Créateur Lui-même. C'est la Nature, c'est le Chemin, la Voie.



C'est la Voie par laquelle l'univers se perpétue, la Voie par laquelle les choses éternellement émergent, silencieusement et tranquillement, dans l'espace et le temps.
C'est aussi la Voie sur laquelle tout homme devrait avancer, imitant ainsi la progression cosmique et supercosmic, se conformant aux actions de ce magistral modèle. "Dans le rituel", disent les Analectes, "c'est l'harmonie avec la nature qui est très primée." Les anciens Juifs faisaient aussi l'éloge de la Loi comme étant "vrai"....


La chose que j'ai appelée Tao par commodité, et que d'autres pourraient appeler Loi Naturelle, Morale Traditionnelle, premiers Principes de la Raison pratique ou les Idées Premières de Platon, n'est pas un système de valeurs parmi d'autres. C'est la seule source de tous les jugements de valeur. »
C. S. Lewis, The Abolition of Man , ed MacMillan Publishing Co., NY, 1947
p27 à 29, puis 93




Le concept de Rita est fondamental dans les Védas, il désigne l'ordre sacré, la loi cosmique, l'énergie dynamique qui régule le monde. Le terme de Rita signifie donc la "Vérité, la Conscience, la Droiture”. Chez l'être humain, c'est la loi morale, le dharma qui agit en nous comme une conscience intuitive et innée, de ce qui est vrai et juste. Son opposé se dit "anrita" ce qui est une non-Vérité.
Le mot "Rita" existe aussi dans le nom "Ritambara Pragnya", la Shakti par laquelle les saisons changent, qui est l'expression extérieure de l'amour infini de Dieu, la conscience des vibrations appelée aussi Param Chaitanya.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

hanumana a dit…

merci pour cette auteur que je découvre. Fabrice dit hanumana

Enregistrer un commentaire