mercredi 12 janvier 2011

Les chakras au-dessus du Sahasrara selon Sahaja Yoga


« Il y a 14 ans, ou l'on pourrait dire que 13 ans se sont passés et que la quatorzième année est entamée, l'ouverture du Sahasrara, cette grande œuvre, a été accomplie en ce monde.
Je vous ai parlé plusieurs fois, le jour du Sahasrara, de ce qui s'est passé et comment cela s'est produit, et quelle est son importance.
Mais le quatorzième anniversaire est très important dans le sens où l'homme vit sur quatorze niveaux, et le jour où il traverse le quatorzième, il devient totalement Sahaja Yogi....

De même, Dieu a créé 14 niveaux en nous-même. Si vous les comptez simplement, vous savez qu'il existe à l'intérieur de nous sept chakras. En plus de ceux-là, il y en a deux autres dont on parle peu. Ce sont les chakras de la Lune, "Lalita", et du Soleil, "Shri". Puis il y a le chakra de l'Hamsa, cela en fait donc 3 de plus (qui est souvent considéré comme un sous-chakra).

Ainsi, il en existe 7 plus 3, cela fait 10 chakras (en nous).

Ensuite, il y a quatre chakras qui se trouvent au-delà du Sahasrara, dont Je vous ai déjà parlé. Ce sont : Ardha-Bindu, Bindu, Valaya et Pradakshina, ce sont ces quatre là.  
Après être venus à la pratique de Sahaja Yoga et après que votre Sahasrara ait été ouvert, vous devez traverser ces quatre chakras, Ardha-Bindu, Bindu, Valaya et Pradakshina. Ce n'est qu'après avoir traversé ces quatre chakras, que vous pouvez dire que vous êtes devenus un Sahaja Yogi. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara puja, Bombay, Inde, traduit de l'hindi, 05/05/1983

Shri Mataji a peu parlé des chakras de Shri et de Lalita, qui sont pourtant les plus importants, et encore moins de ces quatre chakras au-dessus du Sahasrara. Voici une interprétation possible à partir des symboles liées aux Déités, qui reste une supposition puisqu'il n'y a pas d'autres paroles de Shri Mataji (au jour d'aujourd'hui):
Ce que l'on sait, c'est qu'après avoir traversé le chakra de l'Agnya Chakra, l'attention des êtres Réalisés pénètre dans la zone limbique du cerveau, le chakra du Sahasrara, grâce à l'éveil de la Kundalini, stimulée les vibrations d'une autre âme Réalisée, ou par les vibrations que l'on appelle aussi la grâce divine.
Parallèlement, une sorte de souffle frais sort au niveau du centre de la fontanelle, le Brahamarandra. Cette manifestation est une des expressions sensibles de la Réalisation du Soi. Le centre de la fontanelle est le siège de Shri Shiva.

Symboliquement, "ardha bindu", mots sanscrits qui veulent dire demi, moitié, représente le croissant de lune qui se trouve sur le front de Shri Shiva. C'est aussi le symbole de la méditation, la conscience sans pensée.

Au-dessus de lui se tient le "bindu", qui est la marque de Shri Ganesha, car le bindu appartient à la syllabe sacrée AUM ou Om. Traditionnellement, il symbolise l'état de "turya", le quatrième état de conscience lié à la vibration nasale du son Om, proche de l'état de conscience sans doute (nirvikalpa).
Puis vient le stade de "valaya", qui représente le cercle délimitant les pouvoirs de l'Adi Shakti. Ce serait un état de Réalisation quasi totale de Dieu.
En dernier, "pradakshina", littéralement "aller à droite", qui signifie aller dans le sens des aiguilles d'une montre. Il correspondrait à l'état de Réalisation totale de Dieu où tout est dissolu pour ne former qu'une seule énergie créatrice ou destructrice, dont le sens de rotation est celui des aiguilles d'une montre. Donc, nous pouvons atteindre la conscience sans pensée puis la conscience sans doute avec la Méditation Sahaja Yoga. Pour ce qui est des stades suivants, ils représentent une personnalité quasi divine, ce qui ne semble pas être encore à notre portée, du moins, d'une façon collective
.


« En nous, comme vous le savez, il existe sept chakras (que vous devez traverser) pour votre évolution et deux au-dessus. Ces neuf chakras doivent être traversés dans cette vie. Cela devrait être votre destinée»
Shri Mataji Nirmala Devi, neuvième jour du Navaratri, Pune, Inde, 1988

On peut aussi rapprocher cette interprétation des paroles d'un sage et ancien Yogi, Matsyendranath, qui décrit les stades au-dessus du Sahasrara, dans le troisième chapitre de son "Kaulajnanirnaya Tantra":

«... Le beau lotus (chakra) aux milles pétales (le Sahasrara), et au-dessus de lui, c'est le lotus très brillant à dix millions de pétales.
Au-dessus de ce lotus à 10 millions de pétales, se trouve celui à trente millions de pétales, dont chaque pétale est semblable à une flamme.
Au-dessus, se trouve le lotus ferme, éternel, indivisible, indépendant, encerclant, omniprésent, immaculé. Par sa volonté, il est la cause de la création et de la dissolution, l'animé et l'inanimé se dissolvent dans ce linga. »

Ici les stades ne sont pas différenciés. Le lotus à trente millions de pétales ressemble à la description de la Réalisation des apôtres lorsque le Saint-Esprit descend sur eux et que des langues de feu apparaissent au-dessus de leur tête.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire