mercredi 12 juin 2013

Vande Mataram, O mère Patrie



O Mère, je vous salue !
Riche de vos ruisseaux pressés
Brillant du reflet de vos vergers,
Rafraîchie de vos brises de félicité,
Aux champs verdoyants saluant la Mère de pouvoir,
La Mère de liberté.

Des rêves au clair de lune, Vous êtes la splendeur,
Par-dessus vos rameaux et rivières dignes d’un seigneur,
Revêtue de vos arbres en fleurs,
Mère, qui accordez la douceur
Au rire fin et sucré !
Mère, j’embrasse vos pieds,
Parlant avec douceur et légèreté
Mère, je devant vous je m’incline.

Qui a dit que Vous étiez faible dans vos régions
Quand les épées scintillent aux mains de soixante-dix millions
Que soixante-dix millions de voix grondent
Votre nom redoutable, à la ronde ?
Vos multiples pouvoirs sont puissants et conservés
J‘en appelle à Vous, la Déesse et la Mère !
Vous la salvatrice, levez-Vous pour nous délivrer !
Pour Elle sont mes pleurs,
Qui toujours repousse ses adversaires
Des mers, des terres
Et qui d’une secousse se libère.

Vous êtes la connaissance, Vous êtes le Dharma (la loi),
Vous êtes le cœur, notre âme, notre souffle
Vous êtes l’amour divin,
La crainte dans notre cœur qui la mort combat.
A Vous la force qui arme le bras
A Vous le charme, à Vous la beauté.
C’est Votre image qui est vénérée
Dans nos temples.

Vous êtes Durga, Reine et lady,
Aux mains tranchantes
Et aux épées éblouissantes
Sur un trône de lotus, Vous êtes Lakshmi,
Et la Muse, cent fois chantée
Pure et parfaite, inégalée
Mère, votre oreille tendez
Riche de vos ruisseaux pressés
Brillant du reflet de vos vergers.

Votre âme, vos cheveux ornés de précieuses pierres
Et Votre glorieux sourire divin,
La plus belle de toutes les terres,
Déversant des richesses à pleines mains !
Mère, ma Mère !
Douce Mère, devant vous je m’incline
Mère formidable et libre !


La chanson 'Vande Mataram' dont Bankim Chandra Chattopadhyay a écrit les paroles en 1882, a été composée selon le raga Desh par Rabindranath Tagore en 1896. "Vande Mataram" est interprété par Anjali Kadri, Mumbai, India, juin 2010.
Voici une autre version plus occidentale de Tania Wells de juin 2013:


Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire