mercredi 12 mai 2010

Saint Eknath, Jogawa



« Saint Eknath vient de la ville de Pratishthan, appelée (aussi) Paithan. C’est lui qui a écrit la chanson Jogawa, qui signifie "Yoga" (union). A l’époque, il la chantait dans une langue très rustique, et (aujourd’hui) elle est chantée par beaucoup de gens dans tout le Maharastra….Il a absolument et très précisément décrit ce que les gens d’alors désiraient véritablement.
Au début de la chanson, il dit que la Déesse du Maharasthra s’appelle "Baya". Vous serez surpris, car dans mon enfance, mon nom était Baya, ma famille avait l’habitude de m’appeler Baya.
Donc, il dit qu’il va demander à Mère de lui donner le Yoga (l’union avec le Divin). Dans les villages, on l’appelle Jogawa, il dit 'Bayecha Jogawa'.
Ensuite il dit : "Anandi Nirguni", celle qui est sans "guna" (sans côtés gauche, droit, central, au-delà de la servitude de la vie incarnée) qui a manifesté cette "Bhavani" sur Terre, et Elle est venue pour tuer le démon Mahishasura.
Elle est aussi venue en tant que "trividh tapanchi Karavaya Jhadani" afin de supprimer nos trois sortes de souffrances ardentes. Et Elle va venir pour nous donner le Nirvana (le paradis).

Il se demande ce qu’il fera quand Elle viendra … ? Je l’ornerai d’une guirlande, et dans ma main je prendrai le drapeau de la connaissance illuminée (il décrit déjà ce symbole de la Kundalini) et sans aucune distinction de caste ou de religion, j’irai la rencontrer. Puis, ce que je ferais, c’est de lui offrir pendant neuf jours, neuf types de "bhakti" (de marques de dévotions). Ensuite, j’abandonnerai tout autre type de demandes, sauf celle d’avoir un fils qui aurait la connaissance.

Alors - c’est une femme qui chante, il chante en tant que une femme-, elle dit : ce monde est plein d’ego, de faux orgueil "dambha". Alors je me débarrasserai de ce type de mauvais fils….Dans le panier, je mettrai toute la connaissance illuminée…J’abandonnerai, me débarrasserai complètement de tous les désirs et aspirations… et ce panier je le remplirai d’"Amrit Rasa", d’ambroisie…Le sexe et la colère…je les ai abandonnés, et ce qu’il me reste (après cela) a ainsi ouvert mon tunnel, c’est-à-dire ma "Sushumna" (le canal central).-Vous voyez maintenant ! -(les relations avec la Kundalini)

J'ai demandé ce Yoga et je l’ai gardé en moi depuis que je l’ai (reçu). Je suis allée à la grande porte et j’ai remercié Dieu Tout-Puissant. Maintenant, je suis sortie de cette vie et des problèmes de la mort.
Eknath a écrit (cette chanson) à l’époque, et aujourd’hui, vous en obtenez les résultats. »

Shri Mataji Nirmala Devi, cinquième jour du Navaratri, Pune, Inde, 15/10/1988

La Déesse, en tant qu'épouse de Shiva-Bhava, porte le nom de Bhavani quand elle représente "Celle qui dispense l'existence", ou "Celle qui est pleine de compassion". Elle a aussi un aspect terrible, quand elle doit tuer les démons, mais toujours dans le but d'amener les êtres à se repentir. Dans la chanson d'Eknath, "Anandi Nirguni" manifeste cette "Bhavani" cette compassion de Bhavani.
Cette chanson Jogawa est traditionnellement chantée le cinquième soir du Navaratri.
http://dictionnairesahajayoga.blogspot.fr/2015/12/dnyaneshwara-parle-de-la-realisation.html

Ici, Bela Shende interprète le bhajan Mann Mohana
Publié par sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire