vendredi 8 juillet 2011

La symbolique du Graal

"Nous voyons une tête avec une couronne d’or ronde, quelquefois même avec un auréole lumineuse ; c’est le soleil posé dans l’arbre de vie. Au-dessus de l’arbre de vie, qui est bien placé au milieu de l’image, nous voyons la fontaine de la vie, flanquée d’un côté d’un homme et de l’autre d’une femme, symbolisant donc les principes masculin et féminin, et le reflet du soleil dans l’eau, qui découle de la fontaine de vie. C’est encore une fois le Graal (...) c’est une représentation d’une cosmogonie gnostique."
extrait d’un article de Fr. Wiersma-Verschaffelt publié dans le collectif "Lumière du Graal" en 1951 sous la direction de René Nelli


Cette représentation se retrouve dans la peinture chinoise aux alentours du IXème siècle: elle représente l’empereur Fuxi et sa sœur Nuwa aux corps de serpents enlacés.
"La figure globale des deux bustes unis avec un bras dressés de chaque côté font penser à une coupe. ..
Cette peinture replace la figure du graal en l’homme, au sommet du feu du serpent de la nouvelle conscience, formé des deux courants masculin, le Soleil, et féminin, la Lune. Le sympathique se compose en effet de deux cordons nerveux situés à gauche et à droite de la colonne vertébrale, partant d’un point au dessus du bulbe rachidien, dans la sphère d’influence directe de la pinéale.
Ces deux cordons forment en fait deux champs distincts. Le premier champ, à droite de la moelle épinière, est créateur. Il donne l’impulsion et a une fonction masculine. Le second champ, à gauche, à pour fonction de manifester et a une fonction féminine. Les anciens Aryens les appelaient "Pingala" et "Ida". "
J. van. Rijckenborgh : "Un homme nouveau vient"

On peut retrouver cette union du masculin et du féminin chez Wolfram von eschenbarch au travers des différents mariages à la fin du roman : mariage de Perceval et de Condwiramour ; mariage de Clarissant et du Guiromelant en même temps que le mariage de Gauvain et d’orgueuluse ; mariage de Feirefils et de Repanse de joie, la porteuse du Graal.

On voit dans ces exemples, que le Graal représente le chakra du Sahasrara une fois que l'on a obtenu la Réalisation du Soi. Le Graal est souvent identifié à une coupe, comme la "kumbha" traditionnelle des rois du Maharastra en Inde. Le côté droit et gauche, l'aspect féminin et masculin, sont connus sans que la Kundalini n'ait été identifiée clairement.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire