mardi 16 mars 2010

I Le développement du système subtil selon Sahaja Yoga

La Méditation Sahaja Yoga a des effets qui, de nos jours, peuvent être transposés en termes scientifiques et médicaux. Il est étonnant que cette connaissance sur le système subtil ait été connue en Inde depuis des siècles. En Occident, notre compréhension du système nerveux et de la façon dont il fonctionne sur différentes parties du corps, ne remonte qu'à quelques siècles. Au début, les gens croyaient que le système subtil n’était qu’une simple représentation de la réalité physique. Avec l’expérience de la Réalisation du Soi, on constate que la 'réalité' brute n’est en fait qu'une manifestation du système subtil. Par conséquent, si l'on peut nettoyer les chakras au niveau subtil, le niveau physique se corrige automatiquement, car avec la Méditation Sahaja Yoga, on obtient en même temps un bien-être physique, mental et spirituel. Cette méditation a des effets bénéfiques sur l’ensemble de la personne.


Le début de la vie dans l'utérus: 
La vie d’un être humain débute comme un groupe de cellules non reconnaissables qui ressemblent à trois couches plates. Autour de la 3ème semaine de gestation, une ligne apparaît de nulle part, c’est la ligne primitive, la notochorde ou chorde dorsale, qui représente l'ébauche de squelette axial des embryons. Autour de cette ligne, les couches de cellules s’enroulent comme pour former un tube appelé le tube neural. L'embryon commence alors à se différencier. Un groupe de cellules se différencie et se met à pulser rythmiquement au dessus de ce qui sera plus tard le sommet de la tête. Ces cellules palpitantes deviennent celles du coeur. Les cellules formant la peau extérieure se développent abondamment, les strates s’enroulent comme pour former un tube qui sera plus tard le tronc, et les cellules palpitantes sont effectivement tirées vers l'intérieur par le sommet de la tête. Les systèmes nerveux central et autonome commencent à se développer. Les vaisseaux sanguins, le sang, tous les organes et les membres se différencient à partir des différentes couches de cellules, l'embryon se développe pour devenir un bébé humain. C'est autour de ce stade de développement que l'énergie vitale subtile pénètre l'embryon humain.  

Développement du système subtil dans le corps physique: 
Lorsque le fœtus est âgé d’environ 2 à 3 mois dans le ventre de la mère, une colonne de rayons de la conscience émise par l'Amour Divin omniprésent passe à travers le cerveau pour l’illuminer. La forme du cerveau humain étant comme un prisme, la colonne de rayons tombe sur celui-ci et se réfracte en trois différents canaux:

1. le système nerveux parasympathique
2. le système nerveux sympathique droit
3. le système nerveux sympathique gauche
Le groupe de rayons qui tombe sur l'os de la fontanelle, au sommet de la tête, connu sous le nom de "Talu" en sanscrit, le perce en son centre et passe directement dans le bulbe rachidien par un canal, "Sushumna Nadhi". Cette énergie, après avoir laissé comme un très mince fil dans le bulbe rachidien, va s'installer en 3 tours ½ dans l'os triangulaire du sacrum, placé au bout de la moelle épinière, dans le "Mooladhara". Cette énergie résiduelle s’appelle la "Kundalini". En pénétrant le cerveau (le septième centre ou Sahasrara), l’énergie subtile de l’Amour Divin se précipite en chemin vers six centres énergétiques supplémentaires, les chakras. La manifestation physique de cette énergie subtile dans le canal de la moelle épinière ou "Sushumna" s’appelle le système nerveux parasympathique. Les "chakras" correspondent aux plexus et se trouvent en dehors de la moelle épinière. Étonnamment, nous avons le même nombre de plexus et de sous-plexus à l’extérieur de la moelle épinière que de "chakras" et avec leurs pétales. Le système nerveux parasympathique serait comme une pompe à essence par laquelle l'essence de l'Amour Divin entre en nous. Mais dès que le bébé naît et que le cordon ombilical est rompu, un creux se crée dans le Sushumna, dans la moelle épinière. Plus tard, lorsque l'ego et le super ego, qui sont les sommets des systèmes nerveux sympathique gauches et droit, se gonflent comme des ballons, ils recouvrent notre cerveau, l'os de la fontanelle se calcifie et nous coupe complètement de la force vitale omniprésente de l'Amour Divin.
Lorsque l'énergie divine pénètre par le sommet de la tête, l'étincelle de l'Esprit entre dans le cœur. Dans l'embryon, le cœur se met à sa juste place au sommet de la tête. Le cœur se déplace ensuite vers le bas dans la cage thoracique, et l'Esprit réside alors à cet endroit. Ce n'est qu'après la Réalisation du Soi que l'Esprit peut se ré-unir avec le pouvoir omniprésent de l’Amour Divin, en reprenant son siège au niveau de la zone osseuse de la fontanelle. L'Esprit est reflété dans le cœur, mais son siège subtil est au-dessus de la zone osseuse fontanelle, le Brahmarandhra.

Voici ce que nous dit Shri Mataji :
« Lorsque le fœtus est formé, le flot de l'énergie divine traverse tout d'abord le cerveau. Le cerveau humain est semblable à un prisme, avec un sommet, alors que le cerveau animal possède une forme plus aplatie. L'énergie divine est réfractée …et ressort sous la forme d’énergies qui se croisent : une partie de cette énergie… (redescend le long de l’axe du squelette naissant) …et une autre sort du cerveau. …elle a pour particularité de réagir à tout, elle crée les ballons de l'ego et du super ego. Ces ballons couvrent la zone limbique du cerveau et vont créer (plus tard) un bouillonnement de pensées…qui nous coupent ainsi de la Réalité qui se situe au-delà du mental.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Meta Modern Era, chapitre 10, (partie appartenant à la quatrième édition en langue anglaise)

Images :

1) tube neural,

2) foetus à 4 semaines,

3) dessins exécutés par Shri Mataji, le petit bol en haut à droite représente le cerveau de l'animal qui a une forme aplatie et qui ne permet pas aux rayons, une fois qu'ils ont pénétré le cerveau, de se croiser, donc de former un ego et un superego. Le dessin du centre représente les rayons d'énergie divine qui se croisent et descendent le long des canaux gauche et droit; remarquez que celui qui descend directement va se loger dans le sacrum : c'est la Kundalini. Le dessin sur la gauche montre les rayons qui se croisent et sortent du cerveau : ils créent ainsi l'ego et le super ego.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire