samedi 7 avril 2018

Un mariage en grande pompes



« Sir C.P. Sahib avait une position très élevée sur le marché des célibataires à marier de la communauté Kayasthas, qui est une caste en Uttar Pradesh. Le président Shri Rajendra Prasad, lui aussi un Kayastha, était un très bon ami de mon père. Il recevait beaucoup de lettres se plaignant de ce futur mariage avec Shri Mataji. Il répondit aux Kayasthas qu’il était très lié avec P.K. Salve, qu’il éprouvait pour lui et sa fille un profond respect, et qu’il n’avait donc pas l’intention d’interférer dans cette union sacrée.
La cérémonie du mariage fut précédée, le 7 avril, par celle du Haldi. Tout le monde s’amusa beaucoup. Comme c’était un mariage civil, on ne pratiqua aucun rituel religieux, qu’il soit hindou ou chrétien. Je me souviens que Sir C.P. portait un complet en soie et Shri Mataji un sari rouge en brocart, et moi j’étais vêtu d’un pantalon court et d’une veste à double col en Khadi (coton filé à la main à l’aide d’un rouet).
Je me rappelle qu’une magnifique tente (shamiyana) avait été érigée devant la maison sur la pelouse. Les chefs nationaux les plus importants, ainsi que la plupart des membres du Parlement, vinrent assister au mariage et offrirent leur bénédiction au couple. Le professeur John Mathai, qui était alors le ministre des finances et un bon ami de mon père, proposa qu’un toast fût levé. En réponse à sa requête, Sir C.P. dit: "En Occident, on s'aime d’abord, ensuite on se marie et on oublie l’amour dans le mariage. En Orient, les gens se marient d'abord et s’aiment après leur mariage. Alors que dans mon cas, je suis amoureux, j'épouse celle que j'aime, et continuerai à l'aimer dans le mariage." Tout le monde applaudit sa réplique, mais Shri Mataji devint toute rouge.

La présence des dirigeants nationaux en un si grand nombre témoignait du statut et de la popularité de mon père, bien qu’il fût le seul membre chrétien élu à l’Assemblée centrale, dans le cercle politique de l'époque. Comme la cérémonie se tenait en soirée, on servit des rafraîchissements et des collations aux invités, et Shantatai (soeur) interpréta un morceau de musique classique, un raga, qui enchanta tout le monde.»
Babamama, chapitre 4, de 1933 à 1947, "Mes mémoires", 2010

Shri Mataji et Sir C.P. se sont mariés le 7 avril 1947, un lundi de Paques.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire