lundi 5 février 2018

Les Français doivent être doux mais forts



« Le Sahasrara a un mantra qui est "nirmala", signifiant qu’on doit le garder propre, pur et immaculé. C'est votre travail d'essayer de le garder pur et propre. Et ceci constituera assurément une autre étape, un autre saut accéléré dans une nouvelle dimension pour beaucoup plus d'êtres humains.
C'est un très grand plaisir que d'être à Paris aujourd'hui, que l’attention du monde entier soit sur Paris, sur la France, sur ce pays qui a vraiment été maudit, négligé par toutes les divinités, parce que les êtres humains ont vraiment été dans l’erreur.
Que toutes les divinités soient établies dans ce pays, parce que c'est l'attention, et l'attention, quelle que soit l'attention que nous portons, nous est rapportée par le Sahasrara. Ainsi le Sahasrara de la France peut être ouvert, ainsi l'attention de la France devrait être dirigée vers l'Esprit et vers la vie éternelle. C’est un pays très important, c'est pourquoi J'ai décidé de célébrer ici ce jour du Sahasrara.
Or, la responsabilité pesant sur les Sahaja Yogis français est bien plus importante. Ils doivent changer de méthodes et de styles. Ils devraient être très doux, gentils et en bonne santé, mais en même temps, ils devraient être des Sahaja Yogis très forts, de sorte que lorsque les autres les voient, ils voient en eux cette supériorité.
Avant le jour du Sahasrara, nous avons eu une session vraiment réussie. Je suis très satisfaite de vous.
Que Dieu vous bénisse tous.
Maintenant, Je bénis tous les autres centres qui ont prié et qui prient, pour leur donner un Sahasrara très développé, un Sahasrara éveillé, qui les séparera de leurs petites coquilles.
Qu’ils se développent au point de ne faire qu’un avec le tout.
Que Dieu vous bénisse tous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982

"Jai Jai Nirmal Janani Nirmalkauns" est interprété par pandit Bhajan Sopori, accompagné de son fils pandit Abhay Sopori, et de pandit Sarit Das aux tablas, lors du concet pour le Sahasrara Day, le 2 mai 2009. C'est un raga pour le Sahasrara.
Les musiciens ont d'abord joué au chateau devant Shri Mataji. La soirée a commencé par la composition du fils de pandit Bhajan sur le raga "Nirmalkauns", inspirée et créée pour Shri Mataji. Les mots ont touchés Shri Mataji. Sir CP est venu ensuite les remercier en leur disant que Shri Mataji avait beaucoup apprécié le concert. Puis, les musiciens sont ensuite partis au hangar pour continuer le concert devant le reste des Yogis qui ont pu bénéficier de 3 heures de long concert, retransmises au Château.
Pandit Bhajan Sopori est l'un des meilleurs joueurs de santour (cithare sur table). Il a largement contribué à faire connaître cet instrument et y a ajouté de nouvelles fonctionnalités comme la vina.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire