mercredi 15 février 2017

Qu'est-ce que la sagesse?

« Un jour, Je vous parlerai de la sagesse. Mais c'est tout simplement du bon sens, très doux, si beau: c'est savoir quand dire quoi, comment changer de sujet, où être davantage affirmatif, quand gérer une situation d'une manière forte. C’est savoir quand être un gentleman et quand être grincheux, quand crier et quand être calme, humble et doux. Tous ces jugements, vous voyez, c'est tout cela la sagesse. C'est un centre de gravité, et pour l’atteindre, il faut renoncer à son comportement extrême. L’obstination est la première chose à abandonner. Pour avoir la sagesse, abandonnez l'obstination.

Avoir un fils comme Christ est une si grande bénédiction. Je veux dire, vous êtes si confiants que vous ressentez l’adara (le respect), une relation totale, aucun problème d'aucune sorte, Avoir un fils comme lui, complètement obéissant, absolument, une obéissance et une humilité à 100%, et une compréhension totale de votre être. Sans problèmes...
"Je suis fâché," Jamais, ce mot n'existe pas dans le dictionnaire des sages. Vous n'êtes jamais - comment pouvez-vous être chamboulés quand vous avez été établis une fois pour toute? Ce mot doit disparaître du dictionnaire de beaucoup de Sahaja Yogis qui l'utilisent, comme "difficultés" et "énervements". Résolvez les problèmes, offrez les solutions.
Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions.
C'est la façon dont un fils devrait se comporter envers sa mère, qu'elle puisse totalement compter sur lui, sans aucun problème, rien. Je veux dire qu’avec un fils né en tant que Christ, de quoi peut-on s’inquiéter?

Même le seul mot qu'il a dit (sur la croix): "Voici la Mère" est un mantra, c’est le plus grand mantra que J'utilise. Lorsque votre attention va ici et là, Je dis simplement ce mantra pour vous, comme un commandement très humble, très confiant: "Voici".
"Voici" ne signifie pas "regarde", non. C'est une façon très humble de s'adresser à quelqu’un. "Voici", c'est quelque chose de glorieux, quelque chose de grand.
"Voici", c’est "vois-le", "accepte-le", "comprend-le".
C'était une telle compréhension mutuelle de ce qu’est le soutien et l'amour qui devraient exister entre nous. Pas de secret, pas de formalités, pas d'exclusivité. Aucune exclusivité, toutes les réjouissances doivent se faire ensemble. Maintenant, toutes vos idées d'avoir des réjouissances divisées doivent être abandonnés, pour changer. Les jours fériés, c’est quand vous êtes en compagnie des Sahaja Yogis, plus de vacances. Il faut abandonner toutes ces choses. Tout cela va contre le comportement du Christ. Il n'a jamais pris de vacances, jamais. C'est un jour férié: le mot "holiday" vient des mots "saint" et "jour". Chaque jour qui passe, chaque minute qui passe en compagnie du Christ est un jour saint.
Donc, il a fallu que le Christ descende jusqu’à l'Esprit et l'Esprit aux esprits, des esprits à autres choses. J’en suis sûre. Je veux dire que les êtres humains sont très forts pour dévier du droit chemin, vous voyez, et sauter directement dans le fossé. Donc, il a fallu faire les choses si doucement, magnifiquement. Voilà ce qu'est la sagesse; de la sagesse, tout le temps de la sagesse.
Le sage n'est jamais rusé, jamais tranchant. C'est quelque chose que Je ne peux pas décrire non plus. Et qui est le plus sage de tous?
C’est Shri Ganesha qui est l'incarnation de la sagesse. Demandez-lui la sagesse. Il vous donne la sagesse pour accomplir quoi que ce soit, demandez-lui la sagesse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, puja de Noël, Chelsham Road, Londres, 25/12/1981

Un jour férié est à l'origine un jour qui glorifie un saint chrétien en particulier, ou un événement de la religion catholique. C'est le même sens que le mot "holi-day" en anglais. Puis se sont rajoutées les fêtes nationales comme le 14 juillet, le 8 mai, pour commémorer des événements patriotiques.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire