mardi 15 novembre 2016

Testez les vibrations

« Je connais des Sahaja Yogis disant aussi qu’ils sont sûrs d’eux et à qui vous demandez alors: "Quoi, pourquoi dire cela?"
-"Je pensais que"
- "Mais pourquoi avez-vous pensé ? Vous auriez dû voir les vibrations, vous n’êtes plus au niveau de la pensée, vous êtes maintenant au niveau des vibrations, pourquoi ne pas utiliser votre conscience vibratoire?"
"Je pensais que" Une fois que vient ce "Je pensais que", votre attention se pose sur quelque chose de mythique. La réalité, c’est que vous avez commis une erreur, d’accord, admettez-le, c'est une erreur et elle doit être corrigé. Prenez une voiture, il y a une voiture. Si la voiture ne fonctionne pas ou autre, la voiture ne va pas penser : "Je pensais que", n'est-ce pas? Et nous non plus, nous ne pensons pas que la voiture a pensé, jamais. Ce que nous faisons, c’est corriger la voiture, c’est tout!
S’il nous faut conduire cette voiture nous la réparons.
De même, cet esprit qui dit "Je pensais que" devrait au contraire se corriger.
Donc, cette phrase "Je pensais que" devrait être bannie du langage des Sahaja Yogis. Ainsi, nous ne pensons pas, vous savez, nous sommes en conscience sans pensée. Et puis les choses fonctionnent correctement.
Lorsque vous commencez à penser que: "Je pense que je suis responsable" c’est terminé! Quand vous commencez à penser: "Je ne suis pas responsable, tout est fait par Dieu, je ne suis responsable de rien". Si une erreur est faite, c'est l'erreur de Dieu, laissez-le faire du Vishuddhi gauche. Rires "Mais je n'ai rien fait de mal".
Mais quand je dis "je pensais que" cela signifie que je prends la responsabilité des choses et que je crée mes propres problèmes. Donc, pour prendre une décision, vous devriez être en conscience sans pensée.
J’ai vu beaucoup de fois toutes ces choses se produire autour de moi comme une dramaturgie. Je reste silencieuse. Je dis: "D'accord, d'accord, tout le monde va bien." Je suis le consensus. Mais tout ce qui doit être fait est fait selon la volonté de Dieu.
Or, cela n'étonne plus personne aujourd’hui, c’était le cas auparavant, car cela corrige les gens, c’est fécond et obtient des résultats. En fin de compte, maintenant, ils ont accepté que ce que Mère décidait était pour le mieux. Mais Je ne décide pas, en fait, pour être très franche, Je ne fais rien. Mais Je vois si clairement, comme une évidence, ce qu'est la bonne chose à faire, alors pourquoi faire de mauvaises choses?
C'est ainsi que vous devez vous développer afin de surmonter ce problème de Vishuddhi. Mais Vishnumaya doit être vénérée, on doit vraiment se souvenir d’elle chaque jour, parce que la culpabilité est un défaut commun en Occident. Alors, si votre chakra de Vishnumaya est bloqué, si Vishnumaya est en colère contre vous, que se passe-t-il? Vous continuez à accumuler culpabilité sur culpabilité. Mais si vous êtes toujours alertes et gardez intacte votre Vishnumaya, alors que se passe-t-il? Elle veille sur vous, et ne laisse aucune culpabilité entrer.
Et ensuite la joie de l’Esprit est à son maximum.
La culpabilité, c'est une dent plantée dans votre joie. Vous voyez, vous dites: "Ah, je suis si heureux Mère, heureux, très heureux, je me réjouis," Et soudain qu’arrive-t-il? "Oh, j'ai mal fait ceci." ...

Or, je suis supposée être là, disons, à un moment donné. Je n’y suis pas, et alors? J'aurais dû y être. Mais si vous n'y êtes pas, à quoi bon se sentir mal? J'aurais dû arriver à cet endroit. Vous serez surpris, les avions attendront, la personne d’un rendez-vous attendra, tout sera toujours là même si vous atteignez l’endroit avec huit heures de retard.

Tout devrait se passer ainsi. Mais avant tout, vous devez vous mettre au diapason de cette Puissance Omniprésente, de Vishnumaya. Si vous êtes à l'écoute de cela, en harmonie avec elle, alors vous ne combattrez jamais, tout sera devant vous. C'est juste là parce que, n'oubliez pas, vous êtes maintenant entrés dans le Royaume de Dieu, il suffit de tester (les vibrations)!
Mais au contraire, vous utilisez tout le temps votre ignorance humaine, et cela vous trompe. Essayez de comprendre que vous êtes des gens éclairés, que vous n'êtes plus ordinaires. Mais tant que vous n’utiliserez pas vos pouvoirs, à quoi cela servira-t-il? »
Shri Mataji Nirmala Devi, Vishnumaya Puja, Everbeek, Belgique, 04/07/1992
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire