samedi 5 novembre 2016

L'anorexie est liée à une carence paternelle

« Alors ici, au stade de la Mère (au cœur centre), elle est formidable, elle vous protège. Elle a beaucoup d'anticorps. En fait, ces anticorps ont été créés à un moment particulier quand on disait qu'un Satan ne pouvait être tué par aucun quadrupède ni par ceux qui ont deux jambes comme les êtres humains. Alors elle a créé un type spécial de moucheron- vous appelez cela "moucheron"? Une chose noire, avec six jambes et elle a tué le démon. Et ces anticorps, ce sont ces moucherons à six jambes et qui ont réussi (à l'aider à tuer le démon). Ils se trouvent là. C'est elle qui nous protège.

Maintenant, au niveau physique, quand une dame s'inquiète au sujet de sa sécurité, ce qui est très commun en Amérique, parce que les maris, s'ils ont des flirts, s'ils n'ont pas le temps pour leur femme, et si tout le temps, ils disent à leur épouse qu’elle aura à quitter le foyer, font qu’elles développent de la peur dans cette zone (celle du centre du cœur). Et la maladie qui est causée par cette peur, c’est le cancer du sein, qui est très commun en Amérique, le cancer du sein. Le cancer du sein est développé par les femmes qui ont un sentiment d’insécurité…
Or, la combinaison de ceci (foie) et cela (cœur) vous donne de l'asthme. Les hommes qui ont de l’asthme doivent s'occuper de leur paternité. Leur propre père, supposons que le père de quelqu'un soit mort sans que l'homme le sache, ou que le père soit oppressif, dans ce cas, vous développez ce genre de choses.
Étonnamment, dernièrement à Londres, un médecin- Je ne sais pas comment- a expérimenté quelque chose avec une dame qui souffrait d'anorexie. Son père était mort et elle ne voulait plus manger. Et beaucoup de gens dont le père est mort sont comme elle, ils souffrent d'anorexie. Et il lui a dit: "Très bien, voyons voir au sujet de votre père, faisons une sorte de cérémonie pour lui." Et elle s’est remise à manger. C'est très surprenant, c’est passé dans le journal ce qu'il a fait.
C'est ainsi que vous pouvez soigner de telles femmes qui souffrent d'une carence paternelle, ou peut-être, pourrait-on dire, si le père vous oppressait, si l'enfant pensait tout le temps au père, toutes ces choses peuvent être guéries grâce à Sahaja Yoga. Je suis sûre que, quand vous irez plus loin dans les études de Sahaja Yoga, vous apprendrez un par un, comment guérir les personnes qui ont ces maladies.
Maintenant, Je vais laisser ces trois centres pour demain et J’essayerai de couvrir le sujet.
Mais cela ici, c'est l'Esprit qui toujours observe. Quand la Kundalini - le siège se trouve là (au Sahasrara)- quand la Kundalini s’élève et qu'elle atteint ce siège, immédiatement vous vous trouvez connectés à l'Esprit. Et l'Esprit, qui est cette Puissance Omni- pénétrante commence à s’écouler entre vos mains, tout comme vous commencez à le ressentir à l’extérieur.
Le Spectateur, le Témoin, qui était en dehors de notre système nerveux central, vient maintenant dans notre système nerveux central et dès que nous commençons à utiliser cette Puissance de l'Esprit, nous savons tout.
Si vous vous rappelez, le Christ a été touché par une femme qui était malade, et il a senti de la Puissance s’échapper vers elle; ceci est la même chose. Mais le Christ était différent, Il était Tout-puissant. Il était Omkara (vibrations), c'est pourquoi il pouvait marcher sur l'eau. »
Shri Mataji Nirmala Devi, 6e programme publique, tour américain, New York, 29/09/1981

Ces anticorps sont représentés dans la mythologie hindouiste par des sortes de moucherons ou peut-être même des cousins. C’est une représentation symbolique des anticorps de notre corps qui se trouvent au niveau du sternum, zone que Sahaja Yoga appelle cœur centre.
On sait que le stress et la peur font baisser notre système immunitaire, qu'ils occasionnent des tensions et favorisent le cancer. Sahaja Yoga aide à y remédier en enseignant la méditation qui libère une énergie positive et stimule les ressources d’auto guérison du corps.
 

On trouve le passage dont Shri Mataji parle chez Saint Mathieu chapitre 9 verset 20 et chez Saint Marc, chapitre 5, versets 25-34, dont voici la traduction:
« Or, une femme atteinte d'un flux de sang depuis douze années, qui avait beaucoup souffert du fait de nombreux médecins, qui avait dépensé tout son avoir sans aucun profit et allait plutôt de mal en pis, avait entendu parler de Jésus; venant par derrière dans la foule, elle toucha son manteau. Car elle s'était dit: " Si je touche au moins ses vêtements, je serai sauvée." 

Et aussitôt la source d'où elle perdait le sang fut tarie, et elle sentit dans son corps qu'elle était guérie de son infirmité. Et aussitôt Jésus eut conscience de la force qui était sortie de lui, et s'étant retourné dans la foule, il demanda : "Qui a touché mes vêtements ? " Ses disciples lui dirent: " Tu vois la foule qui te presse de tous côtés, et tu dis: Qui m'a touché ?" Et il regardait tout autour de lui pour voir celle qui avait fait cela. Alors la femme, craintive et tremblante, sachant bien ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. Et il lui dit: "Ma fille, ta foi t'a sauvée ; va en paix et sois guérie de ton infirmité". »
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire