dimanche 3 juillet 2016

Une histoire sur la prière selon Gourou Nanak

« Gourou Nanak était maintenant connu pour être un homme sage car il avait commencé à enseigner un peu partout en Inde, accompagné de ses amis. Parmi eux, il y avait Mardana, un musulman, et Bala, un hindou. Ils personnifiaient les deux religions majeures de cette époque.
Cependant, les gens se demandaient encore à quelle religion appartenait Gourou Nanak, était-il hindou ou musulman? Un jour, voilà la réponse qu'il a donné, qui en a choqué plus d’un: "Sachez qu'il n'y a pas plus d'hindou que de musulman."
L’un d’eux, particulièrement en colère, est allé le dénoncer au gouverneur de la ville: "Cet homme Nanak, dit qu'il n'y a pas de musulmans!" Le gouverneur, alarmé d’entendre ces propos, a décidé de faire venir Gourou Nanak auprès de lui pour qu’il se justifie: "Eh bien, il peut dire ce qu'il veut sur les Hindous, mais il ne peut pas dire qu'il n'y a pas de Musulmans parce que je suis un musulman!"
Le messager du gouverneur avait la ferme intention de donner une leçon à ce malotru. Mais, en rencontrant le grand sage, il a été frappé de la beauté spirituelle qui émanait de l’homme et son esprit a soudainement changé: "Monsieur, le gouverneur voudrait vous voir. Pourriez-vous s'il vous plaît m'accompagner auprès de lui?"
Ainsi Gourou Nanak est allé à la cour royale du gouverneur. Le gouverneur lui a demandé:
- Pourquoi dire qu'il n'y a ni musulman et ni hindou? Que voulez-vous dire? 
- Eh bien, vous avez oublié, dit Nanak, que si vous ne pouvez pas voir Dieu en chacun, vous ne pouvez pas du tout voir Dieu. Vous avez autant de règles à ce sujet les uns que les autres, mais c'est la même lumière qui brille à l'intérieur de chacun. 
- Peut-être que vous avez raison à ce sujet. Mais si vous pensez n’être ni musulman ni hindou, accepteriez-vous de venir prier avec nous musulmans? 
-Oui, je voudrais bien venir prier avec vous à la condition que vous dirigiez les prières. 
Alors ils ont commencé à faire leurs prières. Ils ont déposé leur tapis de prière et se sont tous mis à genoux et se sont inclinés. Mais Gourou Nanak, lui, est resté debout tout le temps, sans s’incliner, les yeux grand ouverts. 
C’en était trop pour le gouverneur qui s’est mis en colère: 
- Que faisiez-vous? Vous n’avez pas du tout prié! Nous avons tous salué et dit les prières appropriées. Vous semblez être une sainte personne, mais vous nous aviez promis de prier avec nous! Or, vous ne l'avez pas fait.
- Eh bien, j’ai dit que j’allais prier avec vous si vous vouliez conduire les prières, mais toi tu n’as pas dirigé la prière, dit-il au Qazi, le prêtre musulman. En fait, tu pensais à ce poulain qui vient de naître à la ferme, et tu t’inquiétais de savoir s’il allait tomber dans le puits de la cour.
- C’est vrai, a dit le Qazi baissant les yeux. 
 Le Gourou s’est ensuite tourné vers le gouverneur et a dit: 
- Et toi, tu pensais à tous les chevaux que tu allais vendre et à combien d'argent tu allais en retirer.
- Oh, c'est incroyable, mais il a raison! C’est vrai, je pensais à cela dit le gouverneur. 

Ils ont alors tous réalisé que même s’ils s’étaient prosterné, avaient accompli le rituel, ils n’avaient pas vraiment prié en eux-mêmes. 
- Comment pourrions-nous prier vraiment maître? Ont-ils demandé à Gourou Nanak.
- Vous devez calmer votre esprit. Vous devez prier avec le cœur et non avec l’esprit. Ensuite, laissez la lumière de Dieu briller dans votre cœur, tout simplement.»

Plus sur : http://www.sikhnet.com/stories/topics/gurus/guru-nanak
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire