mercredi 10 février 2016

Sortez les gens de leur torpeur


« Je voudrais maintenant vous demander, à vous, d'aller partout et de vous montrer passionnés, d'écrire aux journaux pour leur dire ce qui se passe et comment les choses sont. Je suis en train d’écrire un livre comme ça maintenant. Il s’appelle "Meta Modernisme", et Je serais aussi fougueuse que Je pourrais l’être. Je serais présente pour leur dire ce qui ne va pas chez eux. Et ils devraient voir que tout ceci est faux, inutile d'essayer de l'appeler quelque chose de grand. Par exemple, il y a le Sida maintenant. Je pensais qu’avec le Sida, ils allaient se réveiller. Mais maintenant, les gens atteints du Sida sont devenus des martyres.
Maintenant, les yuppies- il y a les yuppies. J’ai dit que les yuppies allaient souffrir d'une maladie. Mais les gens disent: "Non, non, non, non, c’est très agréable d'être yuppie. Après tout, voyez-vous, ces gens sont des héros qui sont morts à cause de leur yuppisme."
Vous voyez, par exemple, toute bêtise est transformée en un type de chose très glorifiant, et les gens acceptent tout bonnement cela. C’est l’aspect le plus incroyable: les gens acceptent cela.

Il est donc important pour vous d'être passionnés, et de leur montrer, à la lumière de cela, ce qu'ils sont. On doit le leur montrer. Ce n’est pas une simple petite lumière de l'Esprit qui leur montrera beaucoup de choses, mais c’est un vrai éblouissement, la lumière flamboyante d’un éclair.

Donc le puja d'aujourd'hui, en particulier pour vous tous, va être de développer, dans tous les domaines, cette créativité de communication, de comportement fougueux. Cela va leur remettre les idées en place, rien d'autre. Dans le travail créatif aussi, quand nous créons quelque chose ou lorsque nous chantons quelque chose et tout le reste, si vous continuez à chanter, par exemple, de la musique dans le style indien, qui est "vilambit tala" (au rythme lent), vous voyez, avec de très lents "talas", cela ne fonctionnera pas. Ils aiment quelqu'un comme Ravi Shankar qui ne fait que mélanger des notes et jouer quelque chose qui n’est pas du tout scientifique selon les critères indiens, et qui n’est pas du tout divertissant, qui n'ouvre pas le cœur ni autre chose du même style. Mais, c’est ce qui séduit ces gens, subir un gros choc, faire une sorte de rock and roll – en faire du sitar rock and roll, et même pire que cela. Je ne connais pas les derniers trucs à la mode, Je ne sais pas ce que c’est.

Donc, la deuxième chose, c’est voir comment ils essaient de choquer les gens. Aussi, ils essaient de choquer les gens, parce qu'ils savent qu’ils sont identiques à nous. Par exemple, vous allez au marché, vous voyez quelqu'un dont le pantalon est – même pas un pantalon, une moitié de pantalon - est tout déchiré au mauvais endroit, et c’est juste pour choquer les gens. Ils sont censés, ici au moins, les gens sont censés, en Amérique, être habillés décemment. Vous ne devriez pas vous habiller indécemment. Voilà ce qu'ils veulent. Mais, ce que vous trouvez, dès qu’ils ont la moindre chance de s’habiller de façon à vous choquer, ils aimeront le faire. Par exemple, ils auront seulement une partie des cheveux teinte en blanc.
Je veux dire que tout est possible, tout est possible si c’est pour choquer les autres, les choquer et attirer leur attention. Et qu’est-ce que vous obtenez? Rien. Vous dépensez tant d'argent pour attirer l'attention des autres, mais qu’est-ce que vous obtenez? Cette attention ne vous donne rien, ne vous paye rien, ne donne aucune compensation. Donc, c’est juste une poursuite sans joie qu’ils adoptent. Toutes ces choses gâtent leur attention, et la détruisent au point qu’ils sont devenus des gens insensibles. Ils ne leur restent plus de sentiments. Et puis la pire chose qui leur arrive, c’est qu’ils sont devenus absolument obnubilés par l'argent. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sarasvati Puja. Vancouver, Canada, 11/08/1990  
Publié par dictionnaire sahaja yoga 

Les Américains essayent de se démarquer avec leur coupe de cheveux, leur habillement, en suivant une mode choquante du point de vue des critères sociaux-culturels. Cette façon de toujours vouloir attaquer les sentiments d'autrui a fini par les rendre insensibles et les plonger dans une sorte de torpeur émotionnelle. 
La façon de leur parler met en œuvre les qualités de Shri Vishnumaya.

"Yuppie" est un terme des années 1980, qui définit les jeunes cadres et ingénieurs dynamiques qui évoluent dans les milieux de la haute finance. Ils habitent le cœur des grandes capitales occidentales. Ce terme est rapidement devenu péjoratif : il désigne les jeunes ambitieux cyniques, faire-valoir du capitalisme dans sa version la plus inégalitaire, des gens obsédés par l'argent et la réussite, sans morale, des matérialistes à l'extrême.
Le livre de Shri Mataji s'appellera finalement Meta Modern Era.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire