mardi 1 septembre 2015

Le sarcasme abime le centre du Vishudhi

« Très peu de dirigeants de nations possèdent ce certificat qu'ils ont mené une vie très chaste. La chasteté est un certificat très, très rare, parce qu'une fois que vous obtenez du pouvoir dans la vie, alors vous pensez que vous avez les mains libres, vous pouvez être comme vous voulez et faire ce que vous voulez.
Vous pouvez être quelqu’un de chaste, vous pouvez être impudique, vous pouvez faire ce que vous voulez. Vous devenez d’une certaine façon dominé par l’idée que : "j’ai tous les pouvoirs, maintenant, je suis très bien placé." Et cela devient une illusion complète pour vous, et vous oubliez que la chasteté est très importante.
Ainsi, plus une personne est haut placée dans la vie, plus élevée est la position qu’elle occupe, plus, dirons-nous, on cajolera son ego, et plus cela pèsera sur le Vishuddhi gauche. Donc, (la conscience d’une) telle personne s’enfuie dans le Vishuddhi gauche, parce que, en son for intérieur, dans son inconscient, elle se sent coupable. Et le tout prend la forme de la culpabilité, de la culpabilité au Vishuddhi gauche. Et lorsque cela a la forme de la culpabilité au Vishuddhi gauche, c’est une situation difficile, car une telle personne devient extrêmement susceptible. Quoi que vous disiez à cette personne, elle se sent encore plus coupable. Vous essayez de guérir son Vishuddhi gauche et elle devient encore pire. C’est une très mauvaise position face à des gens ayant du Vishuddhi gauche, car ce sont des gens qui donnent toujours des explications.

Une personne qui a du Vishuddhi droit sera arrogante, mais les gens qui ont du Vishuddhi gauche utilisent une méthode très sournoise qui consiste à tout justifier. Pour commencer, quoi que vous disiez, ils disent: "Non, Mère, c’est ceci, c’est cela." Non seulement cela, mais ils ne s’arrêtent pas là, ils sont sarcastiques. C’est pourquoi les Occidentaux n’ont jamais des propos francs, ils sont toujours sarcastiques. Parler avec franchise signifie pour eux qu’on est stupide, qu’on manque d’intelligence, tant qu’on ne parle pas d’une manière très sarcastique qui, parfois, vous le savez, est difficile à faire. Voilà comment ils parlent d'une manière très malhonnête. Et cette malhonnêteté vient de ce problème de Vishuddhi gauche.

Si votre Vishuddhi gauche est aussi mauvais, vous ne pouvez pas réaliser quoi que ce soit de doux, de beau, d’appréciatif. Une personne ayant du Vishuddhi gauche n’appréciera jamais rien. Ceux qui souffrent du Vishuddhi gauche ne peuvent jamais apprécier une autre personne, jamais. Elle aura son mot à dire, elle pensera : "je suis la meilleure" car ce problème doit exister, alors comment? C’est une sorte d'ego perverti qui ne veut pas accepter que quiconque puisse être mieux que lui, qu’il ait à suivre quiconque, qu’il ait une leçon à recevoir de quelqu’un d’autre .... 

C’est un pouvoir très caché de Shri Ganesha. Ce que vous appelez le pouvoir de Ganesha, c’est le Vishuddhi gauche agissant en tant que chasteté. Les pouvoirs de Ganesha s’expriment tous par le Vishuddhi gauche. Donc, ceux qui croient en Ganesha, en l'innocence pure, doivent savoir que la chasteté devrait exister dans le comportement quotidien, dans l'action quotidienne. Ganesha est exprimée par les fleurs de la chasteté.

Et vous voyez, selon la loi divine, s’il n'y a pas de chasteté, comment voulez-vous délimitez les gens ? Comment faites-vous pour les rectifier ? Comment les nettoyez-vous, comment les faites-vous évoluer? Supposons qu’un arbre pousse et qu’il n'y ait aucune limite en lui, il pousse simplement comme une chose sauvage, il n'a pas de limites, alors qu’en retirerez-vous ? Rien. Ainsi, pour faire évoluer une personne, vous devez lui donner des limites. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, Vishnumaya Puja. Wimbledon, Londres, 01/09/1985 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire