vendredi 4 septembre 2015

Apprendre par la méthode des essais et des erreurs


« Donc la première chose, si vous êtes éveillés par les pouvoirs de Shri Krishna, alors la première chose qui devrait vous arriver, c’est d’avoir de la sagesse. Or, la sagesse est quelque chose que l’on ne peut pas décrire. On ne peut pas dire ce qu’est la sagesse, elle est très difficile à décrire ou à délimiter. La sagesse est un tempérament, c'est une qualité de la personnalité que l’on acquiert en s’équilibrant selon la méthode d'essais et d'erreurs. Tous les pays traditionnels ont naturellement beaucoup plus de sagesse que les gens qui ne sont pas traditionnels. Mais Krishna a brisé toutes les traditions. Voilà pourquoi vous n'avez pas beaucoup de traditions. Il a brisé toutes les traditions, mais il était Shri Krishna, donc il n'avait pas du tout besoin de traditions.
Mais en ce qui vous concerne, vous devez comprendre ce qu’est la sagesse, d’après les gens qui ont des traditions. Donc, nous faisons des essais et des erreurs. Nous faisons des erreurs. Par elles nous apprenons.
Mais quand l'ego est si fort dans un pays comme l'Amérique, lorsque nous faisons des erreurs, nous ne voulons pas accepter que l’on a eu tort, que c‘était contre notre ascension, contre nos objectifs les plus élevés. Nous nous satisfaisons d’objectifs inférieurs, comme quand Je vois des gens qui font des choses bizarres avec Sahaja Yoga. Ils ne réalisent pas que cela va absolument contre eux, que tout ce qu'ils font va contre eux, qu’ils ne devraient pas le faire, qu’ils ont eu tort de le faire.
Au contraire, ils abîment leur Vishudhi gauche, ce qui est un autre blocage du chakra du Vishudhi. Donc, parce que vous manquez de discernement, vous faites de mauvaises choses.

Pour développer le discernement - le résultat de tout cela c’est le discernement - vous appliquez (la méthode) des erreurs. Lorsque vous faites des erreurs, au lieu de développer votre discernement à ce sujet en reconnaissant que c’était une erreur, que la prochaine fois vous ne devriez pas le faire, en y faisant face, ce que vous faites, c’est de vous sentir coupables à ce sujet. Donc, vous évitez (d’y faire face) et vous abîmez également l'autre chakra (celui sur la gauche). Voilà comment les gens se font un problème de Vishudhi gauche, et ce problème de Vishudhi gauche, c’est que vous vous sentez coupables. C’est bien mieux de se sentir coupable que de faire quelque chose à ce sujet : voilà le meilleur moyen d'y échapper. En fait, nous avons vu que la plupart du temps, le Vishudhi gauche vient de l'ego. Lorsque l'ego est trop développé, vous ne pouvez pas le supporter, de sorte que vous le mettez sur le côté de la culpabilité, et vous vous dites: "Je suis très coupable, je n'aurais pas du le faire."

Maintenant l'autre côté qui est également très dangereux, c’est celui du Vishudhi droit. Le Vishudhi droit est celui par lequel nous essayons de justifier tous nos comportements aveugles. Ainsi nous disons : "Quel est le problème?" "Quel est le problème dans tout cela?" "Et alors!" Toutes ces choses viennent d’un problème de Vishudhi droit. C’est ainsi très fréquent lorsque vous dites à quelqu'un qu'il a tort d’agir comme il le fait.
Par exemple, ils teignent leurs cheveux (avec des produits chimiques). Vous leur dites: "Ne faites pas cela, cela abîmera vos yeux." Ils diront: "Et alors, nous avons le droit de nous abîmer, nous avons le droit de nous détruire."...
Donc, sur le côté gauche, la fuite consiste à se sentir coupable. Lorsqu’ils se sentent coupables, ils essaient de trouver une méthode d'expression. Donc, ils disent qu'ils vont voir un gourou et que le gourou leur donne une sorte de mantra qu’ils acceptent, et ils continuent à le répéter. En conséquence, ils abîment encore plus leur Vishudhi gauche. Parce que si vous continuez à répéter un mantra sans connexion, vous bloquez complètement ce chakra. Donc, le Vishudhi gauche est de nouveau abîmé et vos mantras sont absolument inutilesLe centre sur le côté gauche s’abîme lorsque vous commencez à dire des mantras sans être connectés avec le Divin, sans ressentir (vibratoirement) la puissance de ce mantra. Donc, avec Sahaja Yoga, nous possédons des mantras pour neutraliser ces mantras du côté gauche.

Un problème de Vishudhi droit se créé quand nous fanfaronnons. C’est une chose commune avec vos politiciens, ils se vantent beaucoup. Ils pensent qu'ils sont des gens très responsables et font toutes sortes de choses irresponsables. Ainsi, lorsque vous voulez abîmer ce chakra, il faut tenir des propos irresponsables. Comme ceux-ci, dirons-nous : "Je ferai ceci pour vous, je ferai cela. J'aime bien cela, je peux trouver cela, je peux gérer cela." Terminé ! Lorsque vous commencez à parler d’une façon égocentrique : "Je dois faire ceci, je ferai cela", alors l’ego se montre.
Mais au contraire, si vous dites: "Je dois faire ceci pour vous, Père. Je dois le faire pour vous, Mère, c’est votre travail que je fais", alors l’ego disparaît et vous recevez cette belle chose appelée l’obédience qui est l'islam. L'islam n’est rien d’autre que de l’obédience.
Donc, vous êtes dans l’obédience en disant: 
"C’est votre travail, Père. Je travaille pour vous, je suis votre instrument, je suis votre flûte." Alors, vous jouez la mélodie de Dieu. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna puja, Englewood, New Jersey, USA, 02/06/1986
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire