mercredi 19 août 2015

Ne cherchez pas à corriger les autres

« Nous devons prendre conscience que Sahaja Yoga s’est beaucoup développé et que les gens respectent Sahaja Yoga dans tous les coins du monde. Mais à moins que Sahaja Yoga ne se manifeste totalement en nous, ceux qui respectent Sahaja Yoga ne continueront pas à le faire. C’est pourquoi il est essentiel de faire notre introspection.
La nature de Shri Krishna est de nous amener à regarder en nous pour voir quelles sont les choses qui nous mettent en difficulté. Nous devrions les découvrir, nous devrions voir à l’intérieur de nous-mêmes, ce n’est pas une chose tellement difficile. Lorsqu’on veut regarder son visage, on prend un miroir. De même, quand on a besoin de voir son Esprit, il nous faut apprendre comment le voir en soi-même. Beaucoup de Sahaja Yogis m’ont demandée: "Mère, comment voir ce qui est en nous et comment procéder ?" Pour cela, il est nécessaire que de devenir soi-même très humble. Si nous manquons d’humilité, nous serons troublés par nos propres pensées.
De la vie de Shri Krishna, on a d’abord montré qu’il n’était qu’un petit enfant, totalement comme un enfant qui ne savait rien. Il ne pensait rien de lui-même. Il avait sa mère et il voulait grandir avec le soutien de sa mère. 
Nous devrions aussi faire notre introspection et comprendre que nous sommes aussi comme des petits enfants. Shri Krishna l’a très souvent dit. Jésus-Christ a dit aussi que nous devions devenir comme des petits enfants. Nous devrions voir l’abri réconfortant que constitue la nature délicieuse d’un enfant. Est-ce que nous parlons-nous comme un enfant? Quelle est la qualité intérieure pour devenir comme un enfant? Or, l’enfance signifie pureté, innocence. C’est avec cette innocence qu’on doit faire son introspection et cette innocence doit nous recouvrir. 
Cette innocence est adorable. Voyez les enfants et l’amour que vous éprouvez à leur égard, c’est parce qu’ils sont innocents. Ils ne connaissent pas la ruse, ne se sentent pas importants, rien de tout cela. Que savent-ils? Ils savent que tous ces gens sont des membres de notre famille : ce sont nos frères, nos sœurs et tout cela. Mais comment le savent-ils? C’est là la question... nous avons oublié que nous sommes aussi comme des enfants innocents et qu’il y a de l’innocence en nous. 

Beaucoup de Sahaja Yogis viennent me voir en pensant démontrer leur intelligence et prouver qui ils sont devant Mère. Quel besoin y a-t-il à me prouver quoi que ce soit? Je sais déjà tout. Alors, ce que vous devriez faire, c’est votre introspection afin de reconnaître votre innocence. Où se trouve-t-elle et comment se porte-t-elle? Nous devrions penser à quel point elle est joyeuse. 
Donc, la chose au sujet de Shri Krishna, c’est qu’il était aussi simple qu’un enfant, totalement, et, lorsqu’il est devenu adulte, il a expliqué la Gita, qui est très profonde. Comment se fait-il que les êtres humains aient appris de la Gita?
Nous pouvons pareillement grandir avec Sahaja Yoga. Nous avons trouvé Sahaja Yoga, mais nous n’avons pas encore progressé grâce à lui. Et pour progresser, on doit se débarrasser des mauvaises choses. Tout d’abord, nous avons besoin d’avoir un tempérament enfantin. Mais si nous disons à quelqu’un qu’il doit devenir comme un enfant, c’est une chose très difficile à faire, on ne peut pas, tout simplement abandonner ce que l’on est pour devenir comme un enfant. Mais vivre avec des enfants en ayant du respect pour eux, écouter la façon dont ils s’expriment, peut faire une grande différence et changer toutes ces choses en nous.
Donc avant tout, nous devons savoir que beaucoup de mauvaises choses sont entrées en nous en grandissant. Comment devrions-nous supprimer ces mauvaises choses? Quelles sortes de mauvaises choses sont entrées en nous? Si nous pensons à cela et y mettons notre attention, nous pourrons les corriger. Nous devons mettre l'attention sur des choses comme le fait de parler agressivement à quelqu’un ou bien lorsqu’on veut gronder quelqu'un ou quand on continue à réfléchir sur les façons de corriger quelqu'un d'autre. Quand notre attention va vers d'autres personnes, alors elle n’est plus sur notre propre soi, parce que c’est nous qui devons être corrects. Voilà pourquoi il est inutile de penser à d'autres personnes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna Puja, traduit de l'hindi et du marathi, Pratishthan, Inde, 09/08/2003
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire