samedi 10 janvier 2015

Marie - Mahalakshmi oeuvre pour notre évolution


« Aujourd’hui, nous allons vénérer Shri Mahalakshmi, qui, Je pense, est très vénérée dans ce pays, où les gens la vénèrent en tant que Marie. Et aussi, il y a un Swayambu de Marie, que vous devez avoir vu et il y a eu également une apparition (de Marie). Au début, Je n’aurais jamais cru que cela pût être le cas, mais après avoir senti les vibrations, Je sais maintenant que c’était vrai, qu’elle est effectivement apparue ici. Elle est également apparue devant moi, aussi et vous devez l’avoir vu sur une photographie. C’est le principe par lequel vous vous êtes élevés jusqu’à ce stade. Le canal central de votre ascension est créé la Puissance Mahalakshmi, pour que la Kundalini y monte. 

Au temple de Mahalakshmi, à Kolhapur (en Inde), on chante toujours la chanson “Ude Ude Ambe”. Alors J’ai demandé aux personnes de l’endroit : 
-Pourquoi chantez-vous toujours la chanson de la déesse Ambe dans un temple dédié à Mahalakshmi? 
-Nous ne savons pas pourquoi nous le faisons, ont-ils répondu, mais est-ce mal ? 
-Non, ai-Je dit. Parce que ce n’est que par le canal de Mahalakshmi que la Kundalini peut s’élever, et la Kundalini est Amba (similaire à Ambe pour la Déesse). 
C’est ainsi, voyez-vous, qu’ils ont compris, et ils ont été très étonnés que Je puisse l’expliquer si clairement, car c’est depuis des temps très anciens que l’on chante cette chanson ici, et ils n’ont jamais su pourquoi cette chanson y était chantée. 
Au sujet de Mahalakshmi, il nous faut comprendre ce que cela produit, quelle est l’aide que ce canal de Mahalakshmi ou ces pouvoirs de Mahalakshmi ont créé en nous : le bon équilibre et le bon chemin permettant à la Kundalini de s’élever. C’est le chemin de la compassion et de l’amour. C’est grâce à cette compassion et cet amour que Mahalakshmi a créé ce passage, car elle sait que si le chemin est trop étroit, la Kundalini ne pourra pas monter
Par la suite, on atteint un état où l’on recherche (la vérité) et quand on commence à chercher, c’est que le principe de Mahalakshmi s’est éveillé. Il est éveillé et quelque fois, il est si puissant qu'on se met à chercher d’une manière folle. Je suis désolée de dire que beaucoup se sont déjà égarés dans leur recherche, mais il y en a tellement qui ont maintenant rejoint le bon chemin et la bonne ascension. 

Il y a une autre chose que fait le principe de Mahalakshmi, c’est de permettre également aux pouvoirs de la Kundalini de se rendre dans différents chakras, de se frayer un chemin vers les différents chakras et de corriger tous les chakras. C’est une Puissance très souple, dirais-Je, qui guide la Kundalini vers les différents chakras, et qui comprend quel chakra nécessite l’aide de la Kundalini. Vous devez avoir vu lorsque la Kundalini monte, la façon dont elle pulse, là où elle va, la façon dont elle montre votre besoin de recevoir l’éveil. Tout cela réussit car Elle est emplie de cette compassion et cet amour qui sait que vous devriez recevoir la vérité absolue. 

Nous avons beaucoup de problèmes, comme vous le savez, au sein de Sahaja Yoga, car lorsque les gens évoluent, ils transportent avec eux quelques pierres de leur passé qu’ils ne peuvent escalader. Ils essayent de le faire puis ils retombent, ils essayent, ils retombent, puis ils remontent et retombent. Mais aujourd’hui, Je vais vous parler de l’état que l’on doit atteindre. Comme Shri Krishna l’a dit dans la Gita, il a décrit le Sthitaprajna (l’état de témoin), au second chapitre. Mais il est assez difficile de comprendre Krishna, qui n’est pas aussi direct que l’est votre Mère, donc les gens ne comprennent pas ce qu’il dit. A part, Pouvez-vous fermer cette fenêtre 
Et ils demandent : "Comment ? Comment peut-on atteindre cet état de Sthitaprajna ? Comment peut-on atteindre cette étape ?"
Mais Dnyaneshwara, quand il a écrit le Dnyaneshwari, a décrit cet état comme étant le Sahajasthiti, c’est à dire l’état sahaj (naturel). Il ne l’a pas appelé Sthitaprajna, il l’a appelé Sahajasthiti, ce qui signifie l’état sahaj. Donc il a décrit le Sahaj d’une manière très belle et très subtile. Bien sûr, peu de gens aussi ont compris Dnyaneshwara, Je pense. 
Une personne qui atteint cet état est comme un miroir : beaucoup de personnes passent devant ce miroir, beaucoup de personnes s’y regardent, beaucoup de personnes rectifient leur apparence devant ce miroir, mais le miroir reste inchangé. Donc, celui qui est un Sthitaprajna, ou la personne qui est sahaj, ne s’inquiète pas de ce qui est face à elle, de qui fait face à quoi, où elle se trouve. Elle demeure en elle-même, elle reste contenue en elle-même, comme le Soleil. Si le Soleil joue de ses différents rayons, il ne se perd pas, tous ses rayons lui reviendront. De même, tous les sens que nous avons en nous, tous nos sens jouent avec l’extérieur, mais pour celui qui est dans un état sahaj, cela ne fait rien, cela ne fait aucune différence. Il ne s’implique pas, il joue simplement et, de même, tous ses sens lui reviennent. Ceci est un état que vous devez tous atteindre, c’est alors que êtes vraiment un Sahaja Yogi. 
Mais Je vois encore des personnes perdues, qui font de l’argent avec Sahaja Yoga. Certains se perdent dans le pouvoir, d’autres se perdent dans la jalousie, les envies et le reste. Cela signifie qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, à l’intérieur de soi. Il n’est pas nécessaire d’œuvrer en tant que tel, si vous lâchez prise. C’est pour cela que Je vous demande toujours de méditer, car lorsque vous méditez, ce qui se produit, c’est que toutes ces choses qui vous tirent vers le bas, disparaissent. Elles disparaissent graduellement parce que vous devenez vous-même. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali puja, Lisbone, Portugual, 10/11/1996 


Bhagavad Gita, chapitre 2, verset 55 
Sri-bhagavān uvāca : 
prajahāti yadā kāmān sarvān pārtha mano-gatān 
ātmany evātmanā tuṣṭaḥ sthita-prajñas tadocyate 
"Le Seigneur Krishna dit : 
Quand un homme renonce complètement à tous les désirs de l'esprit, quand il est pleinement satisfait, l’esprit fixé sur l’Atma, O fils de Partha, on dit alors qu’il est un Sthitaprajna." 


Jacinthe-François-lucie- les 3petits bergers qui ont vu Marie en 1917

La statue de la Vierge de Fatima se trouve sur le lieu des apparitions de la vierge Marie à Fatima. La petite Lucie de Santos a été le témoin principal des 6 Apparitions de la Vierge Marie ont eu lieu exactement à Cova da Iria, près de Fatima au Portugal, de mai à octobre 1917.
Lucie Dos Santos prononça ses vœux en 1928 et eut de nouvelles apparitions de la Vierge Marie en 1925 et 1929. Elle a écrit elle-même son histoire, qui est la version officielle des Apparitions de la Vierge de Fatima. Lucie a résidé au couvent des Carmélites de Coimbra au Portugal, depuis 1976 et est morte le 14 Février 2005 à l'âge de 97ans.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire