jeudi 8 janvier 2015

Contre la barbarie, l'union et l'amour




« Je n’avais jamais réalisé à quel point vos activités en tant que Sahaja Yogis étaient si importantes! Nous devons y consacrer beaucoup de temps, ne pas nous préoccuper de choses absurdes, frivoles, mais de choses de sérieuse, en nous ou en dehors, et dont on doit se débarrasser. Si Je vous demande: “Combien de personnes haïssez-vous?”, il se peut que vous répondiez : “20 personnes”. Vous voyez, l’atmosphère que tout cela créé me remplit de tels regrets que Je ne sais même pas ce que nous allons faire, nous les Sahaja Yogis. Quels sont leurs plans? S’il vous plaît, regardez en vous-même et réfléchissez à quel travail constructif nous faisons et quel travail destructif nous avons fait. Vous avez besoin d’un grand choc pour le comprendre. 

J’aime la façon dont nous avons des programmes et des pujas et le reste, mais si vous interrogez mon être intérieur, Je sais qu’il est très, très malheureux, vraiment malade. A ce stade, ce que vous devez faire en tant que Sahaja Yogis - en tant que Sahaja Yogis, au minimum, vous devriez poser toute votre attention (sur le problème du terrorisme). Et ensuite, vous devez en parler à tout le monde… 
Vous voyez, le problème avec Sahaja Yoga, c’est que vous en tirez tous beaucoup de bonheur puis vous ne regardez pas ce qui se passe autour de vous. Maintenant, Je dois vous le dire, Je suis maintenant au milieu d’une guerre entre le mythe - est-ce une région ? Est-ce - Je ne sais pas ce qu’il faudrait en dire. Est-ce qu’en nous, il existe encore une forme de faiblesse, tapie en notre sein, que nous n’essayons pas de combattre ? Je vous demanderais maintenant de tous méditer sur vous-même, et de voir par vous-même ce qui ne va pas. C’est un grand choc, et pour réduire ce choc, qu’est-ce que les Sahaja Yogis peuvent faire? Que peuvent-ils accomplir pour détruire ces horribles méthodes de la vie humaine? C’est possible avec le pouvoir de l’amour - vous pouvez le faire. Mais il nous développer ce pouvoir en nos cœurs, pensez-y. C’est une grande leçon maintenant pour nous tous : voir de nous-mêmes si nous sommes justes ou si nous continuons à haïr les autres. Quelle est la capacité de notre esprit, haïr ou aimer? 

Et cet amour, s’il vous illumine, vous en serez surpris, vous serez une force tellement puissante pour moi. Je ne peux pas combattre seule tout cela. Il me faut des gens qui développent vraiment leur amour- et rien d’autre! C’est un des défis actuels pour chacun de nous, pour tous les Sahaja Yogis partout dans le monde. Ce n’est pas seulement le combat entre croyants et non-croyants, pas seulement le combat entre les Sahaja Yogis et les non- Sahaja Yogis, mais c’est un combat où nous sommes tous unis, et où nous allons tous en découdre. A chaque étape, nous devons être bien plus subtils. 
Il est vraiment essentiel de comprendre cet aspect aujourd’hui : sommes-nous aussi une partie, une parcelle de cette chose maléfique qui agit? Ou bien en sommes-nous libérés et préparés à la combattre? C’est un grand combat et J’espère qu’il sera définitif. Après ce combat, il n’y aura plus de cruauté faites aux êtres humains, plus de combats, parce que c’est un combat entre les démons et soi-même. Ce n’est pas un combat ordinaire. Et il faut aussi l’expliquer à ceux qui soutiennent les forces du mal. 
 La seule chose, c’est que vous pourriez dire: “Mère, comment pouvons-nous savoir qui est contre et qui est pour?” Vous avez la connaissance; vous êtes Sahaja Yogis, vous savez qui est du mauvais côté. Je sais que les Sahaja Yogis peuvent sauver autrui, et les ramener sur le droit chemin de la connaissance et de l’amour. Mais soyez très prudents avec la propagande du mal qui sévit actuellement. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri puja, Corinthe/Loutraki, Grèce, 21/10/2001 
 Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire