vendredi 12 décembre 2014

Faire le travail de la vie ne donne pas de Karma


« Je me suis toujours demandée pourquoi l'Allemagne avait été appelée ainsi, Allemagne (Germany). Le germe signifie la germination, n’importe quel germe implique la germination de quelque chose. Germer signifie pousser. La germination de Sahaja Yoga, comme Je vous l'ai dit à de nombreuses reprises, une fois acceptée que les Allemands s’y mettront, atteindra sa quintessence, son point culminant. 
Nous avons eu beaucoup de hauts et de bas, cela n'a pas d'importance, c’est un endroit difficile et maintenant nous avons vraiment débuté d'une manière appropriée la germination. 
Hier, J’ai vu que le ciel tout entier était rempli de couleurs et de lumière. Comme vous le savez, les vibrations émettent de la lumière. C’est un scintillement très léger, une très petite lumière que chaque particule de vibration possède et vous pouvez le voir. Mais quand il y a vraiment beaucoup de vibrations, alors vos caméras peuvent les capter. Or, hier, Je pense que les nuages ont été vibrés. Et c’est quelque chose de formidable que les nuages soient vibrés. Si les nuages sont vibrés, la pluie en sera vibrée. Si la pluie a des vibrations, la terre en sera vibrée. Toutes les récoltes qui sont en terre et doivent germer seront aussi vibrées. Donc quand elles pénètreront le corps des êtres humains, ils auront également des vibrations. Le meilleur moyen aujourd'hui, c’est de faire vibrer les nuages, Je pense, si vous devez avoir beaucoup plus de pratiquants de Sahaja Yoga. 
Rires. 
C’est l'idée qui m’est venue hier soir, pourquoi ne pas vibrer les nuages ? C’est la meilleure façon. En outre, les vibrations sont minuscules, avec un point qui dessine un demi-cercle, normalement. Parfois, ce demi-cercle se combine ensuite pour faire "Aum", parfois, il fait une chaîne, parfois, les vibrations se rassemblent en croix. Mais la chose primordiale à leur sujet, c’est qu’elles peuvent penser, et penser très vite, beaucoup plus vite que les êtres humains ne le peuvent. Et elles sont extrêmement collectives, très collectives. Alors, elles se déplacent ensemble, pensant de la même manière, avec la même compréhension, d'une façon absolue et elles font fonctionner le tout d’une manière très belle et silencieuse, que vous ne pouvez même pas ressentir. 

Or, élever la Kundalini, comme vous l'avez fait, doit être un mystère pour vous tous : comment pouvez-vous, de vos mains, éveiller la Kundalini? Et vous devez penser que : "Ce doit être une sorte de pouvoir spécial que Mère nous a donné, qui fait que nous pouvons mettre nos mains devant la Kundalini de quelqu’un, et qu’elle se lève, puis s’arrête à un endroit, là où il y a un blocage, puis de nouveau s’élève." Mais cela n’a rien d’un mystère pour vous : vous avez maintenant en vous ce pouvoir. Par exemple, vous pouvez déplacer l'eau, vous pouvez déplacer la matière, vous pouvez déplacer toutes ces choses, les animaux ne le peuvent pas. Et même s’ils peuvent déplacer un peu de choses ici et là, ils ne peuvent les transformer pour leur utilisation. Par exemple, vous voyez ce joli laiton, cette belle argenterie là-bas, il y a un petit Ganesha assis là. Tous ont été transformés à partir de quelque chose qui était sans vie, ce que les animaux ne peuvent pas faire. 
Ainsi vous devenez le maître du travail vivant – maintenant- vous êtes les maîtres du travail vivant maintenant, pas du travail sur des choses mortes. Ainsi, vous pouvez gérer et façonner la force de vie et l'utiliser pour votre propre usage. Mais le plus surprenant, c’est que vous n'êtes même pas conscients de le faire... 
La raison en est que vous agissez maintenant d'une manière que nous appelons akarma. L’akarma, c’est lorsque vous faites quelque chose, mais que vous ne sentez pas que vous le faites. Lorsque vous n'êtes pas conscient, c’est de l’akarma. Quand vous faites quelque chose, et que vous pensez que vous faites le travail, ce travail-ci, cela, alors c’est du karma. Mais maintenant, le karma est devenu akarma, non pas que vous ne fassiez rien, vous faites beaucoup de choses, mais vous n’avez pas l’impression de les faire, parce que, vous faites maintenant de l’akarma : tout le travail vivant est akarma. Comme la Terre Mère, elle fait germer les graines mais elle n’en est pas consciente. De même, vous élevez la Kundalini sans en être conscients.» 
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahakali Puja, Blutenburg, Munich, Allemagne, 16/10/1987 

Photo : Aristo Ko
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire