samedi 22 novembre 2014

Les enfants n'aiment pas la violence


« Parfois, nous négligeons beaucoup nos enfants, à cause de problèmes d'argent, peut-être - Je ne sais quels problèmes il y a entre mari et femme - et les enfants sont négligés. Et une fois qu'ils sont négligés, il peut leur arriver n’importe quoi rien et Je pense que c’est un très grand manquement, de la part des personnes qui ont des enfants, de les négliger. Les enfants devraient avoir la première place, la place principale, dans la maison, au sein de la famille. Et tout le monde devrait s’en occuper. Ce sont eux les plus importants, pas quelqu'un qui est à la tête de la famille, qui peut crier sur les enfants - rien de la sorte. 
D'ailleurs, J’ai constaté que la façon dont nous nous mettons à toutes sortes de choses bizarres et prenons de mauvaises habitudes, les enfants ne s’y adonnent jamais. Ils savent que c’est mauvais, qu’il ne faut pas le faire, leur innocence leur dit que cela ne devrait pas être fait. Ils peuvent parfois, vous le savez, jouer avec le feu, faire des choses comme ça. Mais une fois qu'ils ont été brûlés, ils n’y toucheront plus. Ils apprennent extrêmement rapidement, car c’est de leur âge, ils grandissent. 
Mais en fait, ce dont on a besoin maintenant, c’est que les aînés grandissent. Les enfants se développent, ils apprennent. Qu'en est-il des anciens? Ils doivent aussi apprendre à être gentils et aimables avec chacun, et à être compatissants avec le reste d’entre eux. Cette idée de la critique vient d'où? Je ne sais pas. Mais, en allant n’importe où, ils se mettent à critiquer. Les enfants ne critiquent jamais, ils ne voient jamais ces choses, jamais. Ils vont simplement entrer dans une maison, ou tout autre lieu, et profiteront juste de l’endroit, verront les points positifs de la maison, toujours. J'ai vu qu'ils viendront et diront : " Vous voyez, ils ont une très belle statue de Shri Ganesha", ce genre de choses. La maison pourrait être sale, il pourrait y avoir une odeur, n’importe quoi, cela n'a pas d'importance, voyez-vous, de sorte que leurs yeux se tournent vers de belles et bonnes choses. Ils ne se mettent pas, en quelque sorte, à tout cela (comme à la critique). 
Puis, aussi, à cause de la vie moderne, les enfants développent un drôle de caractère en grandissant: "Je n'aime pas ceci, je n’aime pas cela", et ils adoptent de drôles, dirais-Je, de bizarres conceptions sur la vie, que nous devons essayer de surveiller. Parce que, de nos jours, la société évolue si vite. Il y a la télévision, il y a profusion de, dirais-Je, de choses qui se propagent, qui ne sont pas bonnes pour les enfants, et qu’ils ne devraient pas regarder non plus. Et si les enfants sont des âmes Réalisées, ils n’aiment pas non plus les regarder. Ils ne veulent pas voir la violence. Ils ne veulent pas voir d’absurdités. Je l'ai constaté, ils n’aiment pas cela. Mais les parents sont assis et apprécient regarder des bêtises, de sorte qu'ils les regardent aussi et peu à peu, cela peut se glisser dans la tête. Mais normalement, les enfants n’aiment pas la violence, les coups, ce genre de choses. 
Donc, nous avons beaucoup à apprendre d'eux, parce qu'ils sont innocents, parce qu'ils possèdent cette qualité qu’est l'innocence, il faut donc les respecter. Je n'aime pas les gens qui battent leurs enfants ou qui les frappent et qui réalisent leurs ambitions (personnelles) à travers eux. C’est très, très mauvais. Vous devriez les laisser tranquilles…» 
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha Puja, Cabella, Italie 15/09/2002 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire