vendredi 28 novembre 2014

Allah est misécordieux, que cherchent les extrémistes?

Shri Mataji à Nizzamudin Dargah

« Ceux qui croyaient au Prophète Mohamed n’ont jamais été compris par ces wahhabites. Ils sont très, très cruels, et comme ils ne croient même pas au Prophète Mohamed, on ne peut argumenter avec eux sur aucun point; on ne peut discuter avec eux de ce qui est écrit dans le Coran, parce qu’ils ne croient pas au Coran, ils ne croient pas au Prophète, ils croient en Allah! Dieu seul sait quelles sont leurs connexions! 
Mais peu à peu, il a été surprenant de voir qu’ils pouvaient subjuguer, à la façon des horribles (faux) gourous qui se présentent comme des gourous et qui hypnotisent les gens, vous les avez vus, ces gens qui se font "mesmériser" (laver le cerveau). Beaucoup de gens sont démasqués et tant d’autres vont l’être. Mais la plupart du temps, c’était des gens intéressés par l’argent, qui voulaient faire beaucoup d’argent, d’une manière ou d’une autre, au moyen de la religion. Mais, à cette époque-là, les gens n’ont pas compris la cruauté de leurs méthodes et leur férocité. Cette cruauté s’est mise à croître. 

Et vous savez que nous sommes allés voir le tombeau de Nizzamuddin Auliya. J’ai découvert qu’à cet endroit, il y avait une madrasa—‘madrasa’ signifie ‘école islamique’ et que dans cette école, ils admettaient de jeunes enfants. Et c’était si bien planifié que Dieu ne sait pas - Je veux dire que Je ne savais pas qu’il y avait 120 madrasas rien qu’à Delhi! En fait, personne ne savait ce qu’ils y enseignaient, quel était leur mesmérisme, comment ils le faisaient. Il s’est trouvé qu’un jour, Je suis allée à cet endroit, à Nizzamuddin. Et là, et J’y ai trouvé des gens qui chantaient des chansons et tout cela. Et J’ai découvert en eux un véritable sentiment d’amour. Ils ont profondément senti mon amour, tous, et ils ont commencé à venir à Sahaja Yoga. Mais Je ne savais pas qu’il y avait là une madrasa. Je leur ai demandé: 
-Comment se fait-il qu’ici les vibrations, alors que Nizzamuddin était un Auliya, comment se fait-il que cet endroit n’a pas de bonnes vibrations? 
Dans l’intervalle, J’avais ressenti de très mauvaises vibrations. Alors ils M’ont dit:
-Mère, il y a une madrasa.

Maintenant, voyez le mal, comment il fonctionne. Normalement, le mal a l’habitude de faire comme ceci: de former certains groupes, de faire certaines guerres et de tuer des gens. Ils n’étaient que quelques uns, mais leur religion était celle de la cruauté. Quelle que soit la façon dont ils vivaient, ils voulaient être cruels. Dans ces madrasas, ils ont eu des gens qui ont enseigné aux enfants comment être cruels, comment haïr. Donc, l'éducation à la haine a commencé. Et (le réseau) de cette éducation à la haine a été très bien tissé par ces madrasas, partout dans le monde. 

Or, comme vous le savez, le Pakistan et l’Inde se sont toujours combattus. Mais cette fois-ci, les Pakistanais ont réalisé que “Si nous nous battons avec l’Inde de cette façon, on nous appellera des terroristes.” Alors ils ont dit: “Non, nous n’aurons pas de terrorisme dans notre pays.” Mais ce sont eux qui, stupidement, ce nouveau personnage (le dirigeant Musharraf), a envoyé dans ces madrasas en Afghanistan, environ 65 érudits, des ambassadeurs, pour étudier la façon de devenir cruel. Vous rendez-vous compte ? Pour enseigner la haine. Bien sûr, il y a beaucoup de Musulmans qui ne sont pas ainsi ; mais si vous ne respectez pas le Prophète Mohamed et que vous êtes supposé être musulman, qu’est-ce qui va émerger de vous? 
Donc toutes ces fausses idées se sont développées et l’Islam s’est divisé en de nombreux groupes - c’est bien. Mais avoir ce genre de groupe qui est contre l’humanité toute entière, c’était le plan le plus dangereux. Je ne sais pas combien de Musulmans étaient aussi au courant de cela. Ils ont propagé ce réseau de madrasas partout dans le monde et les gens sortant de cette institution sont devenus vraiment plein, plein de cruauté. 
La première, c’est la cruauté à l’encontre des femmes. Les femmes ont été traitées avec un tel mépris, et absolument aucun respect, d’aucune sorte, ne leur a été attribué. Ceci montre en soi qu’il n’y avait personne pour les contrôler. Ce n’est pas écrit dans le Coran, ce n’est pas décrit par le Prophète Mohamed. Il a dit: "Dieu est miséricordieux. Il apporte la paix." Tout ce que le Prophète a fait était absolument divin, il n’y a aucun doute. Mais certains d’entre eux, la façon dont ils se sont adonnés aux forces sataniques, ont amené les gens à se méprendre sur l’Islam. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri puja, Corinthe/Loutraki, Grèce, 21/10/2001 

Auliya (Awlia) est un mot arabe signifiant le plus souvent un saint. Nizzamuddin Auliya est enterré à New Delhi. 
Le terme "mesmériser", anglicisme venant de "mesmerize", est encore un néologisme bien que le nom de la théorie, le mesmérisme, soit français. Il a été crée d’après le nom du médecin allemand Mesmer à l’origine de cette théorie, qui a voulu donner un sens scientifique à l’hypnose. Cependant, l'hypnose ne concerne pas seulement la psychothérapie, bien au contraire. C’est une vieille pratique mêlant occultisme, spectacle et récemment, thérapie. Son utilisation thérapeutique reste controversée, certains magnétiseurs continuant à attribuer ses effets au fluide dont à parlé Mesmer, d'autres à l'imagination. Il est intéressant de savoir que d'autres expliquent le phénomène magnétique ou d’hypnose comme venant d’un contact avec des esprits errants. Cette dernière définition correspond aux notions de Sahaja Yoga. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire