mercredi 17 septembre 2014

La nature répond à vos besoins



Voici deux témoignages de Yogis sur l'arrivée de Shri Mataji à l'aéroport de Perth le 07/02/1992

 « Je me souviens avoir discuté avec Shri Mataji au téléphone, environ 6 à 8 mois avant que Shri Mataji ne vienne en Australie. Elle m'a dit: "Je voudrais venir en février mais votre leader dit qu'il fait trop chaud et que je devrais venir à un autre moment." Puis elle m'a demandé : "Qu'en penses-tu ?" J'ai marqué une pause puis je lui ai répondu : "Shri Mataji, s'il vous plaît pardonnez-moi. Vous ...le temps dépend de vous. S'il vous plaît, bénissez l'Australie, au moment que vous pensez être le bon." Shri Mataji en a été très satisfaite et m'a répondu. "Je pense aussi la même chose." 
En fait, Shri Mataji est venue au moment où elle voulait. Il s'est mis à pleuvoir pendant trois jours non stop, avant elle n’atterrisse à Perth. Il a continué à pleuvoir pendant son séjour. On avait organisé un programme public. Tout le monde s'inquiétait à savoir si les chercheurs allaient venir. Mais, en dépit de pluies incessantes, la salle était pleine. Puis il y a eu un puja à Gauri où Shri Mataji dit "la nature répond à votre amour pour moi. Vous étiez inquiets au sujet de la chaleur, de sorte qu'il a plu. Ensuite, vous avez eu peur que les chercheurs ne viennent pas". C'était un puja très joyeux. 
 Je me souviens qu'on avait invité les jeunes mamans à rester à l'extérieur de la salle, pour éviter d'être dérangé par les pleurs des bébés. Shri Mataji a appelé chacune des jeunes mères et leurs enfants à venir s'asseoir juste devant, face à elle. Son amour et compassion étaient sans bornes. 
 Shri Mataji avait l'habitude de passer beaucoup de temps et de donner des conseils personnels à chaque Yogi. C'était incroyable. Son amour, sa compassion et sa clémence étaient divins. » 
Avinash

« C'est la première fois que Shri Mataji restait à Gidgegannup ... Nous avons eu un puja avec Shri Mataji un an avant, en 1991, dans un hangar à Gidgegannup
La période précédant l'arrivée de Shri Mataji, à Perth en 1992, avait été très sèche et chaude et nous étions très inquiets. Il faisait 45 degrés et nous avons pensé qu'il ferait trop chaud pour Shri Mataji. Elle est arrivée à 2h du matin le vendredi. Quelques heures avant que Shri Mataji ne soit là, un gros orage, venu de nulle part, a éclaté ;  il y avait du tonnerre et de la foudre.
C'était le mois de février et normalement, à Perth, nous n'avons pas de pluie pendant environ quatre mois à cette période de l'année. Mais, tout à coup, cet énorme orage est tombé et il a plu des cordes. Il y a eu tant de pluie que la température a chuté d'une dizaine de degrés. Au moment où l'avion de Shri Mataji est arrivé, il faisait beaucoup plus frais.
Nous avons questionné Shri Mataji à ce sujet et elle nous a dit que les arbres pleuraient pour avoir de l'eau, donc il fallait qu'il pleuve. Le lendemain soir, c'était le programme public à l' Hôtel de Ville de Fremantle et nous nous sommes inquiété de savoir si de nouvelles personnes allaient venir car il pleuvait toujours beaucoup. Shri Mataji nous a dit que les vrais chercheurs viendraient. 
La mairie a été complètement prise d’assaut et les gens nous ont dit qu'ils avaient dû rester dehors sous la pluie, avec de l'eau jusqu'aux chevilles, pour attendre le bus qui les mènerait au programme.
Après le programme, sur le chemin du retour vers Gidgegannup, la voiture de Shri Mataji a croisé beaucoup de voitures embourbées sur le bas-côté de la route, à cause de la pluie. Shri Mataji a dit : "Oh mon Dieu." Et à ce moment-là, la pluie a cessé.
"Est-ce que vous voyez les Ganas qui sont avec nous de chaque côté de la voiture?" a demandé Shri Mataji quelques minutes plus tard. Les Yogis assis dans la voiture avec Shri Mataji ont regardé à l'extérieur, et, à environ 50 cm de chaque côté de la voiture, juste devant les fenêtres, se trouvaient des sortes des boules de feu, des boules de lumière blanche, de la taille d'une balle de baseball. Chacun, il y en avait un de chaque côté de la voiture, avait une longue queue de lumière d'environ 6 mètres et ils ont voyagé avec la voiture pendant environ 20 minutes.
"Ces Ganas sont toujours avec nous, mais cette fois-ci, vous pouvez les voir", a dit Shri Mataji. Lorsque Shri Mataji est arrivée à Gidgegannup, la maison était éclairée par des bougies car il y avait eu une coupure de courant, les lignes électriques avaient été mises à terre par la tempête. Shri Mataji nous a dit que c'était positif, et était satisfaire : "Cela va nettoyer toute la négativité," a-t-elle dit. »
Clare
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire