dimanche 21 septembre 2014

Etre pieux, ce n'est pas perdre son bon sens


« Un jour, à Delhi, J'ai rencontré certaines personnes de Vrindavan, et qui m'ont parlé des "pandas" (sages) et de ceci et de cela, et Je leur ai répondu : "Abandonnez tous ce travail, horribles gens que vous êtes! Qu'est-ce qui vous permet de faire de l'argent au nom de Dieu?" Et tous ces "pandits" (religieux lettrés) et ces "pandas" et tous ces gens sont des parasites horribles de la société. …
Naturellement, quand vous vous associez à ces gens affreux, quand vous vivez avec eux, vous souffrez aussi. Les innocents souffrent. Pourquoi devriez-vous être impressionnés par de telles personnes ? C’est pour cela que vous devez les payer. Lorsque vous êtes impressionnés, vous faites tant de compromis : "Après tout, ce n'est pas grave, nous nous rendons ici (au Gange) donc nous devons aussi donner quelque chose à cet homme. C'est un "panda", celui de nos ancêtres qui est assis ici à demander l’aumône, assis devant le Gange." Imaginez ! La rivière de l’amour et la rivière de la joie coulent ici, ces gens s'assoient et lui tournent le dos et ils mendient. Quels idiots ils font ! Ils sont si stupides, des gens inutiles et vous leur donnez de l’argent et pensez avoir ainsi fait une très bonne action, "punya", en le leur donnant.
Nous avons mené, jusqu'ici; ce gendre de vie, cette vie de compromis, sans comprendre ce qu’est la vérité et ce qui ne l’est pas. D’un côté, il y a une foi complètement aveugle en toutes ces choses qui se passent dans ce pays (en Inde) et également partout dans le monde, mais tout particulièrement dans ce pays. Nous (les Indiens) sommes des gens simples et innocents, nous possédons une grande "bhavikta" (piété), c'est vrai, mais cela ne veut pas dire que nous devrions être stupides et idiots....

C’est si commun, chez nous, on voit de ses propres yeux ce qui se passe, pourtant, on continue à faire des choses identiques au temple, même au nom de Dieu- nous faisons péchés sur péchés. Nous ajoutons des péchés à nos péchés et, au lieu de les nettoyer et de les comprendre avec notre cerveau développé, nous continuons juste à en rajouter. C’est ce que J’appelle être une personne "tamasi" (du côté gauche) un personne qui n’utilise pas sa cervelle. Ils sont "mulabuddhis" (écervelé), ils suivent simplement une personne car ils subissent une certaine influence hypnotique ou ils suivent un certain style de mouvement charismatique comme on en trouve en Occident, vous pouvez le voir, ces gens charismatiques vont leur prendre des milliers de roupies. Des milliers ! Et ils vont leur apporter l’épilepsie, la gangrène, si ce n’est cela, la folie, la démence et toutes sortes de choses.
Mais les gens courent après ces mouvements comme des fous et ajoutent à la destruction, au tas de péchés qu'ils ont commis, au lieu de passer du temps à se nettoyer.

Cette période que nous vivons (Kali Yuga), est la période la plus précieuse et il faut être très attentif et alerte envers soi-même. On ne devrait dépendre de l’aide de personne à ce sujet, mais on devrait essayer de consolider complètement notre être au Royaume de Dieu et d’occuper le siège le plus élevé dans le cœur de Dieu Tout Puissant.
Car, quand Kalki viendra, il massacrera tous ces gens (ces faux gourous) sans aucune compassion. Il est dépourvu de toute compassion. Il y a en lui onze Rudras, c’est-à-dire onze pouvoirs de destruction, absolument établis en lui avec toute leur puissance et quand Je vois tout cela – parce que Je peux le voir – ce sentiment d’urgence croît en Moi et Je vous le dis : “Faites attention, ne jouez pas avec ça, ne le prenez pas à la légère et ne faites pas de compromis avec ces gens insensés. Accrochez-vous aux bonnes personnes, car le jour où Kalki va venir est proche.
L’autre sorte de personnes, c'est celle qui se prend très au sérieux : elles ont nié (l'existence de) Dieu. Elles disent : Où est Dieu ? Il n’y a pas de Dieu. On ne croit pas en Dieu, ce sont des bêtises. La science est tout.
Qu’est-ce que la science a accompli jusqu’ici ? Voyons voir ce que la science a fait pour nous. La science n'a rien fait jusque là, elle n'a accompli que des choses mortes, elle n'a fait que vous tourner vers l'ego. Tout l’Occident est centré sur l’ego, ils découvrent toutes sortes de méthodes pour commettre des péchés, comment commettre les pires des péchés. Ils trouvent des moyens et en Inde, il y a des gourous qui leur enseignent comment commettre les pire et pire des péchés. »
Shri Mataji Nirmala Devi, célébrations du Navaratri (lors d'un programme public il semblerait), Mumbai, Maharashtra, Inde, 28/09/1979

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire