vendredi 8 août 2014

Mettre du coeur à l'ouvrage

Tintoretto, école de Venise, 1518
« Il vaut mieux que vous vous voyez par vous-mêmes, que vous vous occupiez vous-même de ce que vous voulez faire. Mais ne gâchez pas le cœur des autres. Ne nuisez pas à autrui. Ne dites pas des choses dures. Oubliez. Oubliez autant que possible, essayez juste d'oublier. Et cela va beaucoup vous aider. Parce que ce genre de tension monte très vite. Et c'est ce que Krishna a pointé dans sa vie. Il voulait simplement briser la tension des gens liée au temps (social), aux "vidhinishedhas" (aux règles), aux étranges d'idées sur la religion. Il voulait détruire tout cela. Il disait: "Cela n'existe pas dans le domaine où je réside." Donc, ce qu'il faut apprendre de sa vie c'est qu'il faut essayer d'être soi-même très soigné et propre, essayer d'être soi-même très généreux, essayer de faire soi-même les choses ….. .Si vous pensez que vous faites quelque chose, mieux vaut ne pas le faire. Mais si vous pensez que vous faites quelque chose par plaisir, alors c'est bien. Si Je fais la cuisine, Je cuisine, J'en suis contente. Je ne me soucie pas de savoir ce que mon employé a fait ou ce qu'a fait quelqu'un d'autre. Je fais tout. S'il le faut, Je lave et nettoie et balayage, et vais tout faire, s'il le faut. J'apprécie.

C'est parce que vous n'aimez pas votre travail que vous voulez que les autres le fassent. "Qu'est-ce qu'il a fait? Les autres n'ont rien fait. Je n'ai rien fait. Donc, si je travaille, l'autre ne fera rien. Donc je ne vais rien faire." Ce n'est pas la façon de faire. Cela signifie que vous n'aimez pas le travail de Dieu. (Appréciez) n'importe quel travail, vous pourriez laver le sol, faire n'importe quoi.
Shri Krishna, vous savez, est allé nettoyer - questions en hindi - les restes du repas des convives. Il a nettoyé tout ça, tout nettoyé. Et imaginez qu'en Inde, seuls les balayeurs ou les personnes de (cette catégorie sociale) faisaient cela à Yudhistira, Dharma Raj. Il est allé là-bas et l'a fait. Alors imaginez ! Le Christ a lavé les pieds de ses disciples. Donc pour eux, il n'y avait pas de travail supérieur ou inférieur. C'est juste qu'ils aimaient tout et que tout était bien pour eux.

Vous savez que la vie de Shri Krishna est pleine de ce type d'événements, vous ne pouvez pas imaginer jusqu'où il est allé pour démontrer que votre position, ce que vous appelez l'argent, la façon dont vous vivez, n'ont aucun sens. Tout cela est absurde. Et que le plus important, c'est de ne faire de mal à personne. Il ne faut ennuyer personne. Il ne faut pas essayer de blesser les sentiments de quiconque. Au contraire, nous devrions être extrêmement gentils. Il faut faire les choses avec gentillesse. Et voilà comment il jugeait, quand il donnait un travail à quelqu'un Et il pouvait juger une personne, son style, sa profondeur immédiatement.
Vous voyez, (faire) avec dévouement un modeste travail. Comme dans la vie de Rama, nous avons vu comment Shabari a trié chaque petite baie, et l'a testée pour savoir si elle était amère. Vous voyez, c'est comme ça qu'ils jugeaient à quel point une personne était sincère et dévouée. Faire un petit travail, d'une façon si belle. Et cela aboutit à quelque chose de bien. Si vous avez du dévouement, si vous êtes une personnalité absolument positive, cela fonctionne. Sinon, cela tombe à l'eau, vous ferez toutes sortes d'erreurs car le cœur n'y sera pas. Donc, il faut mettre du cœur à l'ouvrage.
Mettre son cœur à l'ouvrage était la spécialité de Shri Krishna. Et dans son cœur réside Shiva...
Les gens dans leur bhakti (dévotion), dans leur comportement, dans tout, devraient se rappeler qu'ils doivent devenir l'Esprit. Dans leur bhakti envers Shri Krishna, ils devraient savoir que Krishna a tout fait pour que vous deveniez l'Esprit. Vous ne devriez pas être liés par les "gunas" (les goûts), par "kala" (le temps), par rien du tout. Mais vous devriez être des gens libres. Il a simplement essayé de vous libérer de toutes ces choses. Mais il ne voulait pas que vous soyez des personnes frivoles. Vous pouvez être pétillants mais pas frivoles. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Holi day, Delhi, India, 17/03/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire