jeudi 12 juin 2014

Un jeune miraculé


Dans le journal de Bedfordshire du 14 octobre 1982, on a pu lire en gros titre: "Le gourou et le garçon miraculé", un étrange événement à Cauldwell Street. Voici la traduction de l'article:

« Une guérisseuse indienne et un adolescent au chômage de Bedford sont au centre d'un étrange mystère "miraculeux".
Jason Haynes, 17 ans, roulant en scooter, s’est retrouvé par terre après un crash, et a dit qu’une femme spirituelle s'est approchée de lui et a soulagé sa douleur en posant simplement ses mains sur lui. Mais au moment de l'accident, ce jeudi soir, la "Sainte Mère" Mataji Nirmala Devi était à 400 mètres de là, à un programme public dans la rue Harper.
Pourtant, Jason n'a pas "vu des choses", selon l'homme qui s’occupe de la tournée de la dame. À son domicile londonien, Monsieur Gavin Brown, partisan du mouvement Sahaja Yoga de Shri Mataji depuis les 11 dernières années, a dit qu'il était fort probable que Jason ait eu une "vision mystique" de cette personne spirituelle. Il a dit qu'il y avait de nombreux cas, connus du mouvement, de personnes qui avaient été témoins de la vision de la femme qui, dit-on, peut guérir une maladie grave par le contact de ses mains." Il est tout à fait possible que Jason ait eu une telle expérience en rapport avec cette dame. Des choses étranges se produisent qui ne peuvent pas être expliquées rationnellement. Je ne néglige pas du tout ce qu'il a dit."

Jason a été éjecté de son scooter après une collision avec une voiture dans la rue Caudwell à Bedford, jeudi dernier à 21h15. Il venait de terminer son travail à temps partiel à Saintbury et se rendait à son domicile de Barkers Lane, Bedford. Dans le même temps, Shri Mataji se trouvait à une réunion dans le Guidhouse, rue Harpor. Elle n'en est pas sortie avant 11 heures du soir.
Jason a dit: "J’étais juste allongé par terre et je souffrais. Des gens se tenaient debout et disaient: "Ne le touchez pas, il peut s’être fracturé le dos. " Ensuite, j'ai réalisé que cette dame indienne se trouvait au-dessus de moi. Elle a dit: "As-tu foi en moi?" J'ai dit: "Oui". Elle a posé la main sur ma tête, mon épaule, mon bras, mon corps. Quand elle retirait la main de l’endroit qu’elle avait touché, la douleur disparaissait simplement. J’ai cru que j'avais le bras cassé, mais elle m'a dit que non."

Il n'a pas revu la dame après cela, et quelques minutes plus tard, il a été transporté à l'hôpital dans une ambulance. Meurtri et secoué, il a été autorisé à rentrer chez lui tard dans la soirée, après que ses parents inquiets aient appelé pour le voir.
Deux automobilistes concernés par l'accident ont déclaré qu'ils étaient restés à l'endroit jusqu'à ce que Jason ait été mis dans l'ambulance. Ni John Winter, habitant rue Grassmere Fermer à Kempton, ni Mlle Ann Arpaia, habitant rue Bradgate à Bedford, n’ont vu la guérisseuse. Les ambulanciers qui ont amené Jason à l'hôpital et la police qui a assisté à l'accident ont déclaré qu'ils n'avaient pas vu la femme.
Mme Maria Smith, habitant rue Irchester à Northanis, a assisté à la réunion ce jeudi à Bedford. Elle a dit que la guérisseuse était restée chez elle la nuit dernière. Son mari Harry conduisait la voiture qui a amené le gourou chez eux après la réunion. "La voiture ne s'est pas arrêtée et n’est pas sortie pour aider quiconque dans un accident de voiture" a-t-elle dit.
Quand on lui a parlé de l'étrange événement de cette semaine, Shri Mataji a répondu: "C'est merveilleux de penser que de tels événements se produisent dans ce pays et c'est une bénédiction."
La mère de Jason, Mme Margaret Hayser a dit: "J'aimerais beaucoup rencontrer cette dame pour la remercier pour tout ce qui s'est passé. Je n'ai jamais vraiment cru jusqu’ici dans les guérisseurs, mais maintenant je ne suis pas si sûre. C'est comme un miracle." Et le dernier mot sera de Jason: "J'ai vraiment vu cette femme et elle m'a aidé. Il n'y avait qu'un seul endroit qu'elle n'a pas touché, le bas du dos, et il me fait encore mal."
Une exclusivité de Rose Francis

 Témoignages de Yogis sur cet événement:
« Au cours de la tournée d’Amérique de 1983, Shri Mataji, alors qu'elle était à Los Angeles, a donné une interview à la radio. Nous attendions avec elle que le studio se libère. Cela se passait peu de temps après l'accident en Angleterre, celui qu’on appelle l’accident du garçon de Bedford. Shri Mataji a parlé de cet incident, et un Sahaja Yogi lui a demandé: "Shri Mataji, étiez-vous consciente de cela? Etiez-vous consciente d'être aussi avec ce garçon au moment de l'accident?"
Elle a répondu quelque chose comme ça: "Le Divin transmet en permanence. Le message est toujours envoyé par le Divin. Qu’il soit reçu ou non dépend de la qualité du récepteur. Si le récepteur est bon, alors le message Divin est perçu."
On peut supposer que le garçon de Bedford était un bon récepteur. »
Brian de Nouvelle-Zélande.

« J'étais à ce programme Bedford, mais comme mon bébé pleurait, je suis sortie avec lui pour aller m’asseoir à l'arrière de ma voiture. La voiture de Shri Mataji était près de la mienne sur le parking, juste devant la porte de la salle de la mairie. Personne n'est entré ou sorti pendant le programme. Je regardais attentivement la porte tout du long, pour voir sortir Shri Mataji à la fin du programme, et sa voiture, une Mercedes blanc-crème, garée à côté de la mienne, n'a pas quitté le parking. Shri Mataji est finalement sortie de la salle à onze heures, accompagnée par les autres Sahaja Yogis. L'accident du garçon de Bedford était arrivé beaucoup plus tôt dans la soirée. »
Linda Williams
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire