lundi 30 juin 2014

Mozart, le sel de l'Autriche


«  Les problèmes qui se produisent en Occident sont de nature variée, sans aucun doute, mais comme l'Ouest est porté sur l'ego, notre attention est toujours portée sur l'extérieur. En dehors de cela, on absorbe de mauvaises choses ; on voit aussi les mauvaises choses chez autrui mais aucune chez soi. Si vous commencez à voir ce qui ne va pas chez vous - surtout ce qui est lié à votre propre pays, ce que sont les mauvaises choses que vous avez absorbées de votre propre pays, ce que sont les mauvaises choses qui sont acceptées dans votre pays, des choses très dangereuses et nuisibles, même destructrices – vous verrez les retombées de celles-ci sur votre propre personnalité.
Si nous voyons tous très clairement ces points en nous-mêmes - essayez de les noter et de vous observer, de voir où ils sont tapis - Je pense que vous rendrez le plus grand service à votre propre pays. Parce que tout ce qui sort de vous, sort de ce pays. C'est comme pour le sel. Si vous enlevez le sel à un aliment, vous n'y sentez pas de sel. De même, quand toutes ces choses seront rejetées de votre personnalité, votre pays en sera beaucoup aidé car il y aura des gens formidables dans votre pays.
Il fallait que Je vienne à Salzbourg ; on m'a dit que Salzbourg signifie une montagne de sel et qui était-cela? Mozart. Il fallait que Je m'y rende à cause de Mozart. Un seul homme, un seul homme comme lui a fait une telle différence pour ce pays. Voyez ce qu'il écrit, comment il se ressent magnifiquement (les choses), comme s'il était mort avec le Christ pour voir ce que le Christ avait dû endurer. Pourquoi le Christ a-t-il dû mourir? Pourquoi a-t-il dû être crucifié? Parce qu'il devait voir la mort de lui-même. Qu'est-ce que la mort? Parce qu'il est éternel. Quelle idée (incroyable)! …
Une fois que nous réalisons notre importance, nous pouvons voir que notre vie peut illuminer le flambeau du monde magnifique de demain. Mais cette lumière peut être freinée par des gens qui ne réalisent pas qu'ils doivent donner la lumière aux autres. Ils doivent prendre conscience qu'ils doivent donner la lumière aux autres, qu'ils doivent être eux-mêmes (la lumière). A cause de ces problèmes fondamentaux d'extraversion et d'agressivité, il faut être très, très prudent ...Au lieu de cela, comme notre nature est agressive, nous nous mettons à blâmer autrui. On peut en être content car notre ego est satisfait (par cette attitude), mais cela ne peut pas nous procurer de la joie. Seule notre sincérité peut nous donner de la joie. Tout d'abord, nous devons être sincères envers nous-mêmes; nous sommes ici pour nous améliorer, pour entrer dans le Royaume de Dieu. Ensuite, nous devons faire extrêmement attention à rester purs et à ne pas créer de problèmes d'un niveau très primaire, d'un niveau très médiocre que Je ne sais pas comment freiner. Ainsi, les membres de Sahaja Yoga ne doivent pas seulement dire qu'ils sont des Sahaja Yogis, ils doivent être "nirmal", (pur") suivre la religion de la pureté. Nous croyons en la pureté, nous devons être purs et nous sommes purs. C'est ce qu'on doit voir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, soirée précédant le Guru puja, Gmunden, Autriche, 05/07/1986

Nous sommes le reflet de notre pays ; en faisant notre introspection et en découvrant nos attitudes négatives, nous mettons en lumière les attitudes qui posent problème en notre pays. Il faut utiliser les techniques de Sahaja Yoga, essentiellement la méditation, pour dépasser ces habitudes comportementales. Par exemple, la personnalité illuminée de Mozart a fait beaucoup de bien à son pays.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire