samedi 7 juin 2014

Les premiers dévots de l'Adi Shakti à Saptashringi

Temple de la Déesse sur le mont Saptashringi, à Vani près de Nasik dans le Maharastra
« La forme de la Déesse n’était pas "maya swarupi" (sous forme de maya, cachée) en ces temps-là. Elle avait sa véritable forme, et cela créait beaucoup d’effroi, même parmi ses disciples. Alors la question de leur donner la Réalisation du Soi ne se posait pas. Ils devaient d’abord être sauvés. Ainsi, tout comme une mère doit porter son enfant pendant neuf mois, pendant ces neuf mois, ou peut-on dire, ces neuf yugas, ces neuf ères, vous avez tous été sauvés bien comme il le fallait. Et le dixième mois, on vous a donné la naissance. Cette naissance se produit aussi toujours dans les sept jours du neuvième mois. Il nous fallait donc attendre le temps que cela arrive à maturité. Or, le dixième du Navaratri, c’est en fait le jour de célébration de l’Adi Shakti.
Alors aujourd’hui, nous allons vraiment vénérer l’Adi Shakti. D’un côté, l’Adi Shakti est Mahakali (canal gauche), de l’autre, elle est Mahasaraswati (canal droit), et au centre, Mahalakshmi (canal central).  Elle est également Amba, la Kundalini. Mais elle est aussi au-delà, Parashakti (par: au-dessus, shakti : pouvoir), elle est au-delà de tous les pouvoirs, parce que c’est elle qui génère le pouvoir, c’est pourquoi elle doit être au-delà de cela.
Alors aujourd’hui, pour la vénérer, nous devons la vénérer sous toutes ces formes. Vous comprenez que, pour la première fois selon le calendrier, nous célébrons ce dixième jour du Navaratri, parce qu’aujourd’hui c’est le jour de rendre hommage à l’Adi Shakti.

Auparavant, l’Adi Shakti n’avait jamais été vénérée, jamais. Mais, cette fois-ci, lorsque Je suis allée à Calcutta, Je leur ai dit: "il faudrait vénérer l’Adi Shakti aujourd’hui." Cela les a surpris: "Pourquoi Mère nous demande-t-elle de vénérer l’Adi Shakti aujourd’hui?"
Quand Je suis rentrée de Pune, ils m’ont dit : "l’Adi Shakti, comme vous le savez, est (le mont) Saptashringi, c’est-à-dire "Celle qui a sept pics." Elle demeure sur ces sept sommets, c’est-à-dire au Sahasrara, sur les sept chakras. Elle maîtrise tous les sept chakras." Ils m’ont dit cela lors du puja à Calcutta. C’est à cette même période, c’est le seul moment (de l'année) où ceux qui vénèrent Saptashringi - ils sont très peu nombreux - se rassemblent tous là-bas. Et ils vont là-bas. Ceux (représentant) le côté maternel y arrivent en premier : ce sont ceux du côté maternel de l’Adi Shakti, que l’on considère comme des Vishnouites, ceux qui vénèrent Vishnou. Donc ils arrivent là en premier pour la vénérer. Puis arrivent ceux du côté du beau-père, c’est le côté de Shiva, du côté de Sadashiva. C’est exactement le moment où nous avons eu notre puja, le moment où ces deux groupes se sont rassemblés pour la vénérer.
Or, il y a, parmi nous, deux types de personnes. Les unes sont, peut-on dire, celles qui vénèrent Brahmadeva, sur le côté droit, et celles qui vénèrent Shiva sur le côté gauche. Ces deux côtés doivent se rejoindre en un point, et ce point est arrivé : nous devons vénérer la forme complète et intégrée de tous ces pouvoirs, qui s’est manifestée en nous.
Or, quand ils disent qu’il n’y a qu’un seul Dieu, c’est vrai, il n’y a qu’un seul Dieu. Mais un Dieu a une tête, un foie, un ventre, un nez. Il a tout, tout comme les êtres humains, parce qu’il est dit que Dieu a créé les êtres humains à son image.
Donc, Il a différentes parties du corps, et doit gérer ces différentes parties. Et pour (gérer) ces différentes parties, Il doit avoir des Déités. Et il faut comprendre ces Déités. Tant que vous ne comprenez et ne vénérez pas ces Déités, vous ne pouvez pas les éveiller en vous. Mais Elles sont toutes parties intégrantes de l’Adi Shakti, sont totalement sous le contrôle de l’Adi Shakti. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri Puja, Arzier, Suisse, 23/09/1990
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire