dimanche 18 mai 2014

Soyez érudits dans votre domaine et mettez-vous à l'écriture

Samarth Ramdas
«  En Inde, bien sûr, il y a eu des saints qui étaient des érudits, d’autres qui ne l''étaient pas. Ainsi, l’aspect concernant le savoir est de votre responsabilité, et vous devez être au-dessus de beaucoup de choses, comme l’est un érudit. Un érudit ne s'abaisse pas au niveau des absurdités. Il ne s’intéresse pas aux choses superficielles. Il ne convient pas à sa dignité de se comporter d’une manière puérile ou de s’adonner au sexe et à toutes ces idées absurdes. Mais vous possédez cette qualité fondamentale, et qui est quelque chose de très grand Je trouve, car faire que le cœur devienne savant est quelque chose de très important. C'est un équilibre, c'est un véritable équilibre, et c'est cela l'acier, l’érudition est l'acier de l'Angleterre.

C'est comme cela qu’une Nouvelle Jérusalem doit être construite, pas comme l'ancienne Jérusalem où il n’y avait que des fidèles qui chantaient des chansons et des hymnes, non - mais avec l'érudition, avec une connaissance totale, tout savoir de la Kundalini, des chakras, connaître tous les détails à leur sujet. Et si vous le voulez bien, votre Mère a donné un maximum de conférences en anglais, parce qu’ils sont érudits, alors s'il vous plaît, préservez cela, développez-le, ensuite seulement vous aurez toutes les autres qualités que vous avez décrites tout à l'heure.
Mais n'oubliez pas que vous êtes des Yogis, mais aussi des érudits dans votre domaine. Prenez n'importe quel sujet que vous traitez - même des choses ordinaires, disons, si vous êtes charpentier, vous devez tout savoir sur le bois, quel est le bois, d'où il vient, ce qu'il est, à quoi il peut être utilisé, quelle est sa densité, sa composition chimique, vous devez tout savoir à son sujet. Et c'est cela que vous devez donner aux autres personnes du monde.

Une fois que vous commencez à faire tout cela, vous abandonnerez toutes les fautes auxquelles les Britanniques ont pris goût. D’abord, le pire de toutes, c'est de créer des problèmes entre deux personnes - ils sont doués pour cela... Quand cette érudition a été pervertie, ce sont eux, vous le savez, qui ont commencé cette idée que les Noirs étaient primitifs. Ce sont eux qui ont introduit cette idée. La même érudition a été utilisée à de mauvaises fins. Ceux qui ont avancé ces idées,c’était environ quatre ou cinq écrivains qui ont dit qu'ils étaient primitifs. Très pratique de les cataloguer comme étant primitifs, parce qu’après tout, les spécialistes peuvent stigmatiser tout comme ils le veulent. 
Il est donc nécessaire pour nous d'introduire de la bonté. Pour apporter de la bienveillance dans ce monde, nous devons écrire des choses bienveillantes, écrire quelque chose d’idéaliste, quelque chose de plus élevé, quelque chose donnant de l'espoir, quelque chose qui donne, aux autre, une nouvelle dimension de compréhension. Tous les Sahaja Yogis doivent se mettre à écrire. Swami Ramdas  a dit : "Chaque jour, vous devez écrire quelque chose." Tenez un journal, écrivez des romans, écrivez des articles, ce que vous voulez - des poèmes, de la poésie. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire de Sheffield, Angleterre, 21/09/1985

Swami Ramdas, de son vrai nom Samarth Ramdas, était un saint et et poète spirituel du XVIIe siècle du Maharashtra en Inde. Il est plus connu pour son texte Advaita védantiste, le Dasbodh.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire