mercredi 14 mai 2014

La plus grande arme


Aujourd'hui, c'est le Bouddha Purnima, c'est à dire le jour anniversaire de la naissance de Bouddha.

« Ainsi, ce qu’il faudrait comprendre aujourd'hui, c’est que nous devrions tous devenir collectifs de l'intérieur. Nous ne devrions pas bougonner ni grommeler au sujet de tout, mais nous réjouir au sein de la collectivité...
Alors, lorsque vous êtes dans la collectif, cela devrait se passer d’une manière telle qu'autrui apprécie votre compagnie, profite de votre présence. C'est comme cela qu'il n'y a aucun problème. Mais si vous êtes exigeant, et si vous demandez des choses et que vous avez une haute opinion de vous-même, vous ne pouvez pas du tout être collectif, en aucune façon et vous en souffirez, automatiquement, cela vous fera souffrir.
Si vous réalisez et comprenez bien cela, votre Agnya sera libéré. C’est comme avec la colère; les gens se vantent toujours, "Je suis très en colère contre lui" ils s’en vantent. Mais transformez simplement votre colère en pardon et vous verrez qu’au lieu que ce soit la personne qui vous fait des problèmes, ce sera elle qui en aura. La colère vous dérangera, mais le pardon dérangera automatiquement l’autre personne.  

C'est le pardon qui est la plus grande arme que vous ayez, votre plus grande arme c’est de pardonner, et c'est ce que montre, d’un bout à l’autre, la personnalité de Bouddha.

Ne pas se laisser déranger par quoi que ce soit vous donnera le respect de vous-même, vous voyez. C’est comme un navire qui doit être flottable, si vous mettez le navire à la mer et qu’il casse, à quoi cela sert-il de faire un navire? A quoi sert-il d’être Sahaja Yogi si on est perturbé à chaque instant? Vous devez être insubmersible, et si vous êtes insubmersible, rien ne peut vous déranger. D’accord ?
L'éléphant marche et les chiens aboient, qu’ils aboient, qu’importe. L'éléphant regarde de ce côté-ci, comme ça, aspire parfois un peu d'eau et les bénit (en les aspergeant) avec.

D’accord ? Calmez-vous, pour que votre tête se rafraîchisse. Cela vous donnera l'estime de vous-même et vous saurez ce que vous êtes, quelqu’un de plus élevé. Et c'est ce qui vous débarrassera de votre ego, qui est un très gros problème, selon vous…On peut dire à l'ego : "va-t-en." Lorsque ce "moi-je" s'en va, le Soi apparaît.

Qu'y a-t-il de blessant? Pourquoi se sentir mal? Pourquoi blesser les autres?
Oui, d’accord, on vous a trompé, au moins vous n’avez trompé personne, soyez-en heureux. Mais une fois que vous êtes sans ego, cela signifie que vous êtes dans l’obédience, et personne ne peut vous tromper. Pouvez-vous comprendre cela? Personne ne peut vous tromper car il y a une force supérieure qui s'occupe de vous.

C’est de cette façon qu’il faut comprendre Bouddha - nous devrions connaître nos qualités venant de Bouddha, c'est ainsi que notre ego peut se dissoudre.
Quand vous dites: "Mère, nous nous abandonnons à toi," cela signifie simplement que vous mettez votre ego en veilleuse, c’est tout. C'est comme cela que cet ego disparaît.
Je pense que maintenant vos Agnya sont ouverts, chez la plupart d’entre vous, d’une certaine façon. Et puis vous rirez de tout, vous vous moquerez de vous-même, et vous profiterez de chaque chose. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Bouddha Puja, Deinze, Belgique, 04/08/1991


Le pardon est une arme contre les idées négatives qui entraînent une baisse de notre moral et un affaiblissement de notre système immunitaire, c'est maintenant bien connu. C'est en pardonnant à ce qui nous dérange, aux bruits, à l'inconfort... que l'on arrive à être en conscience sans pensée. On peut croire à priori que l'ego peut être un bouclier, un moyen de défense contre la manipulation des autres ou leurs moqueries. Mais en fait, en pardonnant et en ne réagissant pas, en ne poursuivant pas de sentiment de revanche, on arrive à instaurer une distance entre les agressions des autres et soi-même. C'est dans cet espace libéré que "la chance", que l'on peut aussi appeler Dieu ou les Ganas peuvent opérer. On constate que la situation tourne ensuite à notre avantage.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

Didier Gauvin a dit…

Magnifique ! A pratiquer encore plus qu'a expliquer aux autres !
Merci !

Enregistrer un commentaire