mercredi 7 mai 2014

Bouddha a dit : pas de culte



Sahaja Yogini :   Quand il n'y a pas de paroles,  quand il y a (inaudible)
Tous les yogis rient.
Shri Mataji : Et maintenant vous voyez, les gens du Canada, comprenez mon point de vue,  prenez les gens du Canada qui sont ici, il y en a beaucoup d'entre eux. Je les nettoie, Je les purifie, Je les corrige. Je leur leur parle de tout:  de pourquoi ils sont désolés, de beaucoup de problèmes, comment cela se passe. Je veux dire, Je dois vraiment travailler très dur pour eux, vraiment très dur, et ils recommencer à faire un drame. Donc, Je dois souligner très clairement, que tant que vous vous identifirez à ce qui est faux, vous ne serez pas Réalisés. Vous ne pourrez pas obtenir votre Réalisation. Vous devez abandonner la fausseté, voir pour vous-même, réussir. Le meilleur jugement, ce sont vos vibrations. Vous devez en obtenir.
Or, voyez, cette jeune femme a lu certains livres et certaines choses et cela pèse sur sa tête. Elle peut elle-même sentir le blocage dans sa tête. Vous pouvez le ressentir vous-même, n'est-ce pas ?
Si la sensibilité est bonne, on va au principal, mais non, voyez-vous, votre sensibilité est très freinée. Sentez-cela, venez ici.
Maintenant, posez-moi d'autres questions, d'accord? Donc, c'est pour votre propre bien, pour votre bien et Je vais vous dire que Je ne dis rien qui ne vous soit pas propice et Je sais si les gens apprécient ou non. Alors parfois, Je camoufle, parce que les choses n’entrent pas directement dans la tête, c’est à dire, si quelqu'un est stupide, vous ne devriez pas lui dire: “vous êtes stupide.”
Sahaja Yogini:  Oui. Rires.
Shri Mataji : Il faut contourner les choses, c'est le style d’une mère. Mais Je dois vous dire que Je vous dis la vérité. La première chose que vous devriez faire, c’est établir vos vibrations. C’est la première chose. Puis vous parlez (inaudible). Vous ne devriez rien dire d’autre que : “d'abord mes vibrations. Il y a tellement de gens qui les ont établies. Pourquoi pas (moi)? Je dois les obtenir.” On devrait avoir ce sentiment. Si cela fonctionne, c'est très bien. Si cela ne fonctionne pas, alors faites que cela réussisse. C'est la seule chose que vous devez obtenir - rien d'autre.
Pour comprendre (son problème) Je lui ai demandé ce qu’elle avait lu, ce qui s’était passé. Elle m'a parlé. Vous voyez, Je peux maintenant le corriger, Je sais où est le problème, voyez-vous. En me disant les faits, quel est le problème, Je peux mieux le corriger. Comme on doit dire à un médecin quel est le problème. Parce que la plupart des problèmes, ici, dans l'esprit occidental, sont mentaux (psychologiques). Nos lectures, notre vie passée et toutes ces choses du subconscient entrent en jeu...

Donc, nous devons nous nettoyer, nous devons être absolument purs, c'est ce que Bouddha voulait, l'illumination, quoi d'autre? Voulait-il que les gens se forment au combat? Rien de ce genre. Il voulait seulement que les gens obtiennent l'illumination, pour pouvoir eux-mêmes se décrypter et non lire des livres, vous voyez. Bouddha n’a écrit aucun livre. Il n’a rien écrit et ceux qui ont écrit à son sujet n’étaient pas Réalisés non plus.
Bouddha a dit que vous ne devriez rien vénérer, parce qu'il en avait vraiment assez des gens qui vénéraient toutes sortes de bêtises, donc il a dit: "pas de culte." Maintenant, ils adorent ses vêtements, ses cheveux, ses ongles, ceci, cela.
Bien sûr, pour moi, Je sais, c'est magnifique, tout a un sens, mais pour ces personnes, cela n'a pas de sens. Ils ne peuvent pas ressentir les vibrations de cela, alors, que vénèrent-ils? »
Shri Mataji Nirmala Devi, premier séminaire occidental, East Hampstead Park, Londres, 15/10/1978 Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire